Actualités viticoles

Packaging  Le PET monocouche convient aux vins de qualité

Publié le lundi 11 mai 2015 - 19h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

Le PET jouit d’une mauvaise image auprès du consommateur. Pourtant, de récentes études montrent qu’en plus d’être très intéressant en termes de coût et d’impact environnement, il est tout à fait apte à conserver des vins de qualités.

Premier constat, sur douze mois, le PET 3 % protège aussi bien le vin de l’oxydation que le verre. © P. ROY

Premier constat, sur douze mois, le PET 3 % protège aussi bien le vin de l’oxydation que le verre. © P. ROY

Le PolyEthylène Téréphtalate (PET) doit-il être réservé aux vins de cuisine ou de piètre qualité ? Pour répondre à cette question, plusieurs chercheurs* ont étudié ses propriétés. Il en ressort que le PET monocouche est comparable au verre en matière de barrière contre l’oxygène et de préservation des arômes, à condition d’y ajouter un absorbeur d’oxygène.

Les chercheurs ont travaillé sur un rosé de cinsault stocké douze mois à 20°C et conditionné dans quatre bouteilles différentes: une bouteille en verre, une en PET vierge avec 1 % d’actif absorbeur d’O2, une autre en PET à moitié recyclé et à moitié vierge avec 1 % absorbeur d’O2 et une dernière en PET avec 3 % d’absorbeur d’O2.

Ils ont alors suivi l’évolution des gaz dissous, des teneurs en SO2 et du profil aromatique des vins dans ces différents contenants.

Premier constat, sur douze mois, le PET 3 % protège aussi bien le vin de l’oxydation que le verre. Dans les deux cas, la teneur en oxygène total des vins se stabilise à environ 0,10 mg par bouteille. Dans la bouteille en PET 3 %, il reste encore 12 mg/l de SO2 libre contre 14 mg/l dans le verre, alors que dans les deux bouteilles en PET 1 %, le SO2 libre passe sous le seuil des 10 mg/l dès quatre mois.

Les choses se corsent lorsque l’on regarde le CO2. Seul le verre n’induit aucune perte au bout de douze mois, alors que le PET en perd 40 à 50 %, selon les qualités. Pour y remédier, on pourrait augmenter l’épaisseur du PET, afin qu’il puisse résister à l’embouteillage de vins à plus fortes teneurs initiales en CO2.

UN IMPACT PLUS FAIBLE QUE LE VERRE SUR L’ENVIRONNEMENT

Les chercheurs ont également étudié l’évolution des composés aromatiques des vins. Les profils aromatiques des rosés stockés dans le verre et dans le PET 3 % sont très proches, avec des teneurs différentes pour seulement quatre composés. Les PET 1 % sont quant à eux marqués par des arômes de vieillissement (furfural et dioxanes) et une évolution de la couleur.

Forts de ces résultats, les chercheurs concluent sur la possibilité de conditionner des vins en PET avec absorbeur d’O2 pendant au moins un an, avec l’avantage d’un impact plus faible que le verre sur l’environnement.

*Les travaux ont été réalisés par plusieurs partenaires, dans le cadre du projet Novinpak, dont l’Inra, MontpellierSupAgro, l’Université de Montpellier, UCCOAR-Val d’Orbieu, le Laboratoire PBS, Sidel et Pure environnement.

Une image peu reluisante
UCCOAR-Val d’Orbieu est justement sur le point de lancer une bouteille de rosé d’un litre en PET. En amont, le groupe a lancé une étude marketing. La majorité des consommateurs interrogés s’accordent sur l’image de vin bas de gamme ou de cuisine que renvoie le PET. Ceux qui n’y sont pas complètement opposés lui reconnaissent un côté pratique et convivial. L’argument « écolo » de cet emballage ne prend en revanche pas du tout.

Marion Bazireau
La Vigne - Vitisphère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire
Un chinon aguicheur pour la Saint-Valentin

Publié le 14 février 2014

Nouveauté
Une bouteille à décanter pour présenter des vins non filtrés

Publié le 10 février 2014

Provence
Sand Tropez, la bouteille ensablée

Publié le 14 mars 2013

Vinitech
Les rosés inspirent le verrier Verallia

Publié le 28 novembre 2012

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin