Actualités viticoles

Paca  La région aide les coopératives à acheter des terres

Publié le jeudi 21 mars 2013 - 13h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La région Paca met en place une aide à l’acquisition de terres agricoles par les coopératives afin qu’elles les louent à leurs adhérents. Elle vient de signer une convention avec la Safer et Coop de France Alpes Méditerranée. Une première en France.

Joël Reynaud, président de Coop de France Alpes-Méditerranée, Mireille Peirano, vice-présidente de la région et Alain Sabonnadière, président de la Safer Paca lors de la signature de la convention entre la région, la Safer et Coop de France Alpes-Méditerranée.

Joël Reynaud, président de Coop de France Alpes-Méditerranée, Mireille Peirano, vice-présidente de la région et Alain Sabonnadière, président de la Safer Paca lors de la signature de la convention entre la région, la Safer et Coop de France Alpes-Méditerranée.

24 % des exploitations agricoles de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ont disparu entre 2000 et 2010, selon le Recensement général agricole (RGA).

« La cherté du foncier constitue l’obstacle majeur à l’installation d’agriculteurs et à la reprise de terres, argumente Mireille Peirano, vice-présidente du Conseil régional. Nous avons voté un dispositif en faveur du foncier agricole le 29 octobre 2012. Dans ce cadre, nous mettons en place un plan d’action inédit pour le maintien du potentiel de production des coopératives agricoles et le renouvellement des générations. »

Ce plan s’est concrétisé par la signature d’une convention entre la région, la Safer et Coop de France Alpes-Méditerranée, présentée à la presse lundi 18 mars.
« Le nombre d’adhérents diminue au sein des coopératives, principalement dans les filières viticoles et maraîchères, expose Joël Reynaud, président de Coop de France Alpes-Méditerranée. Cette situation porte préjudice à la rentabilité des coopératives. Cette aide de la région est bienvenue ! »

Concrètement, la région verse une aide aux coopératives pour qu’elles achètent des terres à louer à leurs adhérents. Le montant de la subvention est calculé sur la base du prix d’achat « acte en main ». Elle est plafonnée à 100 000 euros par opération et à 20 % du montant de la transaction.

Les bénéficiaires doivent s’engager à conserver et à maintenir l’usage agricole du bien au moins dix ans. Les acquisitions devront être composées à 70 % minimum de surfaces à vocation agricole. Les terrains devront être exploités par des agriculteurs adhérents à une coopérative.

La Safer met à disposition des coopératives les informations qu’elle recueille sur la vente de biens. Elle propose aussi aux coopératives un dispositif de mise sous surveillance des parcelles stratégique. « De cette façon, leurs adhérents pourront être candidats lors de projets de transaction », indique Joël Reynaud.

De son côté, Coop de France Alpes-Méditerranée aidera au montage juridique et administratif des dossiers. Dans le Vaucluse, la coopérative de Gigondas est d’ores et déjà sur les rails. Dans les Bouches-du-Rhône, son homologue de Venelle devrait également entrer en piste.

Chantal Sarrazin

Ces articles peuvent également vous intéresser

Cave du marmandais
Des viticulteurs animateurs en grande surface

Publié le 14 mars 2013

Bandol
Conflit entre les producteurs et la mairie de Sanary-sur-Mer

Publié le 07 février 2013

Beaujolais
Le négoce Louis Tête racheté par Signé vignerons

Publié le 16 janvier 2013

Alsace
Lucien Albrecht SA repris par la coopérative Wolfberger

Publié le 14 novembre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin