Actualités viticoles

Outil de gestion Les Vif veulent une assurance du revenu viticole

Publié le mardi 17 mai 2011 - 16h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les Vignerons indépendants de France (VIF) demandent la mise en place d’une « assurance revenu » destinée à gérer les variations récurrentes des revenus viticoles provoquées par les crises économiques et les aléas climatiques. Dans un courrier envoyé à Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, et à Dacian Ciolos, commissaire européen de l’Agriculture, Michel Issaly, président des Vif, demande que ce projet fasse partie des outils autorisés dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune.

Michel Issaly (au centre), président des Vif, demande que l'assurance revenu viticole fasse partie des outils autorisés dans le cadre de la réforme de la Pac. © A. AUTEXIER

Michel Issaly (au centre), président des Vif, demande que l'assurance revenu viticole fasse partie des outils autorisés dans le cadre de la réforme de la Pac. © A. AUTEXIER

Une expertise est en cours auprès d’un cabinet spécialisé pour établir différents scénarios d’assurances et calculer, dans chaque cas, les primes à payer pour les vignerons et les indemnisations à verser par les assureurs.

« La variabilité des revenus dans la filière est importante, aléatoire et en partie systémique, c’est-à-dire qu’elle dépasse les cas individuels », explique le communiqué de presse de l’organisation nationale.

Et d’illustrer l’affirmation par cet exemple : en région Paca, le revenu courant annuel avant impôt par exploitation est passé, en moyenne, de 30 K€ à 16, puis à 35 et enfin à 13 respectivement en 2000, 2002, 2004 et 2006.

Lors d’une conférence de presse organisée le mardi 17 mai au siège parisien de l’organisation, les VIif ont expliqué qu’ils travaillaient avec un cabinet spécialisé pour définir les contours de cette « assurance revenu ». « Nous avons analysé ce qui existe déjà aux États-Unis et au Canada », a expliqué le président Issaly.

Si certains points semblent acquis, notamment la nécessité d’un cofinancement par des subventions publiques, plusieurs questions restent en suspens. Ainsi, le caractère obligatoire ou volontaire d’une telle assurance n’a pas été tranché.

Les Vif rendront public en juin des simulations d’assurances individuelles sur la base des revenus courant réellement observés entre 2002 et 2009 dans tous les bassins viticoles.

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Pique-nique des Vif
« Une première expérience concluante »

Publié le 14 juin 2011

Pique-nique des Vif
« On attend entre 50 000 et 80 000 visiteurs »

Publié le 13 mai 2011

Pique-nique des Vif
La préparation bat son plein en Dordogne

Publié le 10 mai 2011

Pique-nique des Vif
«Salsa et pétanque sont au programme»

Publié le 03 mai 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin