Actualités viticoles

OGM  Les Faucheurs condamnés solidairement

Publié le vendredi 14 octobre 2011 - 16h10

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le tribunal correctionnel de Colmar (Haut-Rhin) a jugé coupables des faits de destruction de vignes OGM les soixante Faucheurs volontaires dont le procès s’est terminé le 30 septembre. Cinquante et un d’entre eux, participants directs au saccage de la parcelle de l’Inra, et trois autres, accusés de complicité, ont été condamnés au pénal à deux mois de prison avec sursis. Six récidivistes ont écopé de soixante jours-amendes à 20 euros, soit 1 200 euros.

La confrontation entre chercheurs en blouse blanche et Faucheurs est restée pacifique devant le TGI de Colmar. © C. REIBEL

La confrontation entre chercheurs en blouse blanche et Faucheurs est restée pacifique devant le TGI de Colmar. © C. REIBEL

Pour mémoire, le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis.

Au civil, le tribunal a condamné les Faucheurs à payer solidairement à l’Inra, partie civile, 57 001 euros (3 000 euros au titre du préjudice matériel, 50 000 euros au titre du préjudice scientifique, 4 000 euros de frais de justice et 1 euro pour préjudice moral).

Les Faucheurs comme l’Inra se donnent quelques jours pour décider s’ils font appel ou non de cette décision.

À l’énoncé du verdict, la satisfaction était de mise dans les deux camps. Pour Jean-Pierre Frick, viticulteur bio dans le Haut-Rhin, la réussite des Faucheurs est d’avoir « porté le débat des OGM sur la place publique en étant condamnés à des peines moindres que celles encourues ». Pour Jean-François Launay, directeur de la communication de l’Inra, le tribunal a signifié aux Faucheurs « la fin de l’impunité pénale ». En revanche, il a regretté que le jugement n’ait pas retenu un préjudice portant sur la totalité des huit années d’expérimentation, période pour laquelle l’Inra chiffre son engagement à 1 million d’euros.

En marge du procès, Faucheurs et Inra se sont livrés une autre bataille. En réponse aux manifestants qui avaient campé sur les marches du tribunal fin septembre pour soutenir les prévenus, une quarantaine de chercheurs de l’Inra en blouse blanche avait déployé au petit matin du 14 octobre une banderole « Halte aux faucheurs de connaissance » qui occupait l’entrée du TGI convoitée par les anti-OGM. Chacun a ensuite dressé des tables, avec kouglof et jus de fruits côté Inra, soupe, fromages et vins côté Faucheurs.

 

 

C. R.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne
3 ha arrachés pour protester contre la mainmise du négoce (2 vidéos)

Publié le 27 octobre 2011

Procès des faux pinots
La cour d'appel alourdit les peines

Publié le 12 octobre 2011

Viticulture bio 
Les surfaces dépassent les 6 % en 2010

Publié le 03 octobre 2011

Faucheurs de vignes OGM 
Trois mois avec sursis requis à Colmar

Publié le 30 septembre 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin