Actualités viticoles

Nouveauté Même le bouchon se met au bio

Publié le vendredi 03 mai 2013 - 14h48

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La société Nomacorc a présenté le dernier né de sa gamme de bouchon synthétique, Select bio, le 3 mai 2013 à Paris. Cet obturateur avec une empreinte carbone neutre sera commercialisé à la fin de l’année 2013.

Nomacorc lance Select bio, un bouchon avec une empreinte carbone neutre.

Nomacorc lance Select bio, un bouchon avec une empreinte carbone neutre.

Après plusieurs années de recherche, Nomacorc, leader mondial du marché des bouchons synthétiques, va lancer Select bio. « La philosophie était de conserver les caractéristiques de la série Select tout en utilisant un matériau d’origine végétal », explique Olav Aagaard, chercheur chez Nomacorc.

C’est au Brésil que la société Nomacorc a trouvé son bonheur, puisqu’elle a réussi à produire du polyéthylène à partir de canne sucre. Ce végétal est produit en grande quantité au Brésil pour la fabrication de bioéthanol.

« À partir d’un hectare de terre arable de canne à sucre, on produit 7 200 l de bioéthanol mais on peut également produire 3 000 kg de biopolyéthylène, ce qui fait environ 1 000 000 de bouchons », ajoute Olav Aagaard.

D’après le chercheur, l’empreinte carbone de cet obturateur est neutre puisque la canne à sucre consomme beaucoup de CO2, ce qui compense celui produit au cours de la fabrication ou du transport. De plus, « dans nos usines aux États-Unis et en Belgique, ces bouchons sont fabriqués exclusivement à partir d’énergie renouvelable », indique le chercheur.

Exempt de goût de bouchon et 100 % recyclable, ce bouchon sera distribué avec trois perméabilités différentes : Select bio 100, 300 et 500. « Nous n’avons pas jugé utile de créer un bouchon avec une perméabilité supérieure pour le type de vin auquel ces obturateurs sont destinés », rapporte Olav Aagaard.

Encore prototype, ce bouchon va être testé dans les six prochains mois chez des viticulteurs. Le prix devrait être 15 % plus élevés que la série Select classique, mais « cela reste encore bien inférieur aux bouchons naturels », affirme Fabrice Chevallet, directeur commercial chez Nomacorc.

Grégory Pasquier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Solidarité
Nomacorc recycle ses bouchons au profit des handicapés

Publié le 07 octobre 2011

Bouchon
Le liège à la mode aux États-Unis

Publié le 13 mai 2011

Bouchons
Excell identifie une bactérie responsable de goûts terreux

Publié le 10 décembre 2010

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin