Actualités viticoles

Œnotourisme Le pique-nique des Vif prend de l’ampleur

Publié le jeudi 03 mai 2012 - 15h16

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Près de 650 vignerons indépendants participeront au pique-nique organisé par leur fédération durant le week-end de la Pentecôte, contre 450 l’an passé. « Cela représente 13 000 ha ouverts aux consommateurs. Nous attendons 50 000 visiteurs. Ce sera le plus grand pique-nique d’Europe », affirme Michel Issaly, le président des Vignerons indépendants de France (Vif).

Œnotourisme : le pique-nique des Vif prend de l’ampleur. © B. COLLARD

Œnotourisme : le pique-nique des Vif prend de l’ampleur. © B. COLLARD

La salle de réunion des Vignerons indépendants de France, à Paris, avait un air champêtre ce jeudi 3 mai. Et pour cause : le sol était recouvert d’un véritable gazon.

Avec cette fantaisie, les Vif ont voulu mettre d’emblée les journalistes dans l’ambiance du pique-nique qu’ils organisent les 26, 27 et 28 mai pour la deuxième année consécutive. Plus de 650 vignerons indépendants de toutes les régions de France participeront à l’événement, soit 200 de plus que l’an passé.

La formule, inventée en Alsace, ne change pas. Les vignerons participants s’engagent à offrir une table, du vin et un accueil chaleureux à leurs visiteurs venant avec leur pique-nique. « C’est gratuit pour les visiteurs. Tout le monde s’assoit à la même table. C’est l’occasion de faire des rencontres », explique Michel Issaly.

Après ou avant le pique-nique, les vignerons font visiter leurs vignes. Beaucoup proposent des animations : initiation à la dégustation, balades en calèche, démonstration de tonnellerie…

Pour participer, les vignerons doivent s’inscrire auprès de leur fédération et sur le site internet dédié à l’événement. Tous reçoivent un kit de communication comprenant des affiches, des sets de table, des ballons en baudruche et des jeux pour les enfants.

« Ce n’est pas au vigneron de préparer le pique-nique. Mais aux visiteurs de venir avec le leur afin de créer un moment de partage, insiste Michel Issaly. Nous recommandons tout de même à nos adhérents de prévoir un peu de pain, au cas où il en manquerait. » De même, il ne s’agit pas non plus de faire venir un artisan de bouche.

Autre conseil : veiller à la sécurité, des visiteurs, surtout des enfants.

« Le pique-nique est un moyen de faire venir des gens sur nos exploitations et de leur montrer qu’il y a des hommes derrière le produit. Il ne s’agit pas d’une opération commerciale », souligne Jean-Jacques Jarjanette, directeur des Vif. Ce qui n’empêche pas de nombreux visiteurs de repartir avec des bouteilles et des cartons « en souvenir d’un beau moment ».

B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Var
« Des vignerons ont perdu jusqu’à 90 % de leur chiffre d’affaires »

Publié le 30 mai 2012

Cognac 
La viticulture n’est pas opposée à des plantations nouvelles

Publié le 29 mai 2012

Bordeaux 
Des dégustations pour sourds et non-voyants

Publié le 29 mai 2012

Vallée du Rhône
350 000 € pour Grignan-les-Adhémar

Publié le 25 mai 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin