Actualités viticoles

Noms de domaine  Un mois pour s’entendre sur les extensions .vin et .wine

Publié le lundi 22 juillet 2013 - 12h01

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

L’Icann, l’organisme chargé de la gestion des noms de domaine sur internet, a donné un mois au secteur viticole et aux candidats aux extensions .wine et .vin pour s’entendre, ont annoncé le 19 juillet la Cnaoc et Efow.

Le secteur viticole et les candidats aux extensions .wine et .vin ont trente jours pour trouver un compromis. Tel est le délai que leur a donné l’Icann, l’organisme en charge de la gestion des noms de domaine sur internet, lors d’une réunion à Durban (Afrique du Sud), qui s’est terminée le 18 juillet.

La Cnaoc et la Fédération européenne des vins à appellation d’origine (Efow) se félicitent que la décision d’extension des noms de domaine .vin et .wine ait été reportée, ont indiqué les deux organisations dans un communiqué le 19 juillet. Elles espèrent que l’ensemble des parties pourront trouver une solution permettant de concilier le développement d’internet et le respect des appellations d’origine, et ce malgré le délai très court.

Efow et la Cnaoc annoncent toutefois que, si elles n’obtiennent pas satisfaction, elles appelleraient tous les opérateurs du secteur de l’Union européenne à boycotter ces noms de domaine.

« Un boycott massif remettrait en cause le modèle économique porté par les sociétés candidates à ces extensions. Il jetterait aussi le discrédit sur la politique conduite par les dirigeants de l’Icann. Comme le droit nous y autorise, nous demanderons aussi aux tribunaux de radier tous les noms de domaine portant atteinte à la réputation de nos appellations d’origine », précisent les deux organisations dans leur communiqué.

Rappelons que l’Icann a décidé d’ouvrir les noms de domaine à de nouvelles extensions. À côté des traditionnels .com ou .org vont donc apparaître des .paris, .archi ou autres.

Au total, près de 2 000 dossiers ont été déposés, dont quatre liés au secteur du vin : un dossier .vin et trois dossiers .wine. Les candidats qui n’ont aucun lien avec le monde viticole ont d’ores et déjà annoncé leur intention de vendre au plus offrant des noms de domaine de second niveau comme, par exemple, bordeaux.vin ou chianti.wine. Une situation qui soulève de vives inquiétudes dans la filière viticole.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Projet d’arrêté nitrates
La Cnaoc se mobilise

Publié le 19 juillet 2013

Réforme de l’OCM
La Cnaoc refait le match

Publié le 24 avril 2013

Hausse des droits Inao
Pourquoi la Cnaoc a voté pour

Publié le 17 décembre 2012

Droits de plantation
Journée d’action européenne le 11 décembre

Publié le 30 octobre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin