Actualités viticoles

Narbonne Un restaurant qui bichonne les vins

Publié le vendredi 16 mars 2012 - 18h15

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

À Narbonne (Aude), Louis Privat, patron des Grands buffets de Narbonne, met les vins languedociens à l’honneur. Non content de proposer une carte de 120 références au prix caveau, voilà qu’il offre à ses clients la bouteille servie à table pour peu qu’ils repartent avec un carton de six bouteilles.

Narbonne : un restaurant qui bichonne les vins. © DEFACTO

Narbonne : un restaurant qui bichonne les vins. © DEFACTO

Les vignerons du Languedoc ne pouvaient rêver meilleur VRP. Dans son immense brasserie qui sert 240 000 repas par an, Louis Privat, patron des Grands buffets de Narbonne (Aude), ne cesse de défrayer la chronique avec ses offres alléchantes. Dès 2008, ce restaurateur hors du commun a proposé l’ensemble de sa carte à prix caveau, négociant en contrepartie un prix caviste avec ses fournisseurs.

« Les restaurateurs se sont beaucoup remis en cause ces dernières années : leur cuisine a évolué, ils ont soigné leur déco, mais ils sont restés autistes pour le prix des vins. Or, cela constitue le reproche récurrent des clients à l’égard des restaurants », constate Louis Privat.

Son expérience est convaincante. Avec une carte à prix abordable, les clients consomment plus et mieux. En un an, la consommation de vin aux Grands buffets de Narbonne a progressé de 50 %, passant de 12 à 18 cl par couvert et le prix moyen de la bouteille a progressé de 35 %.

Le restaurant s’attache à mettre en valeur les vins du Languedoc-Roussillon, avec une carte de 120 références exclusivement de la région. Une sélection basée sur la notoriété, les médailles et les recommandations des guides.

Les clients peuvent repartir avec leur bouteille entamée

Le restaurant a également développé la vente à emporter pour permettre à la clientèle étrangère, de passage à Narbonne, d’acheter les vins qu’ils ont découverts à table. « C’est une clientèle qui, souvent, n’a souvent pas le temps d’aller visiter les vignerons. Ce ne sont pas des ventes que nous piquons aux caveaux », précise Louis Privat.

D’ailleurs, les coordonnées de tous les vignerons figurent sur la carte et quand le vin est servi au verre, une étiquette indiquant le nom du domaine et du vin et les coordonnées du vigneron est attachée au pied du verre.

Et en ce début de printemps, Louis Privat pousse le bouchon encore plus loin en lançant une nouvelle opération ébouriffante. « Et si vous partiez sans payer le vin ? » propose-t-il à ses clients. Le prix de la bouteille servie à table est déduit du repas pour tout achat d’un carton de six bouteilles du même vin.

Et ce ne sont pas les vignerons qui financent la bouteille gratuite. La promotion est prise en charge par le restaurant. Pas étonnant que les demandes de vignerons affluent pour figurer à la carte.

M. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Marché du sauvignon
Un Gersois conseille les languedociens

Publié le 16 mars 2012

AOC du Languedoc
Vers un prix de revient

Publié le 17 février 2012

Communication
Le Sud-Ouest se frotte aux baronnies viticoles

Publié le 13 février 2012

Consommation
Le vin au verre se fait une place sur les tables étoilées

Publié le 24 janvier 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin