Actualités viticoles

Municipales Christian Bertin, négociant et maire

Publié le mardi 25 février 2014 - 09h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Ce sera son sixième mandat. Christian Bertin, 63 ans, à la tête d’une petite société de négoce de vin, repart à l’assaut de Ligueux, en Gironde, une commune rurale de 180 habitants.

Christian Bertin, maire de Ligueux, en Gironde, brigue un nouveau mandant en mars prochain.

Christian Bertin, maire de Ligueux, en Gironde, brigue un nouveau mandant en mars prochain.

« J’aime ma commune. Je ne peux pas la laisser à n’importe qui », confesse Christian Bertin, maire sans étiquette de Ligueux (Gironde) depuis 1988, qui se représente aux prochaines municipales. Cette commune de 180 habitants, au nord du département, il y tient comme à la prunelle de ses yeux. Même si, parfois, il lui faut ralentir son activité professionnelle pour ne se consacrer qu’à ses électeurs. Au risque de négliger sa petite société de négoce de vin baptisée Vignobles de la Liguoise que cet ex-VRP multicarte a créée en 2001.

Le négociant ne travaille qu’avec la grande distribution. Il sillonne les routes de Dordogne, du Lot-et-Garonne et de Gironde. Les projets ne manquent pas. Il vient de lancer une marque, Secrets du paradis (AOC Bergerac rouge et rosé). Dans la foulée, il a créé Chevalier d’Arfon, une marque en Bergerac. Une dynamique commerciale qui peut être stoppée net.

PANNE

« Il y a des matins où je suis prêt à partir en tournée pour visiter mes clients. Et patatras ! Un incident plus ou moins important fait que j’arrête tout pour ne m’occuper que de la commune. Je reste à la mairie et je m’y consacre entièrement. C’est gênant pour mon métier de négociant. Le chiffre d’affaires s’en ressent. Mais c’est un choix. Je veux défendre ma commune », martèle-t-il.

Les combats ne manquent pas. Dernier en date : la panne internet et téléphonique qui a touché Ligueux et un village voisin. Christian Bertin n’est pas prêt d’oublier le 23 septembre 2013. Ce matin-là, il se retrouve sans internet comme tous les habitants de sa commune (80 foyers, dont 50 dotés d’internet). Il lui faudra affronter la grogne de ses administrés, parlementer avec l’opérateur Orange. Un bras de fer. Pendant neuf jours la commune sera privée d‘internet et de téléphone.

« PRIORITÉ »

Il en faut plus pour déstabiliser le maire de Ligueux. La tempête de 1999 qui a ravagé l’Aquitaine reste gravée dans sa mémoire. « Les arbres tombés entravaient les routes. Nous avons tout dégagé à la tronçonneuse. On ne pouvait compter que sur nous-mêmes », se rappelle-t-il. Conséquence de la tempête : la commune est restée douze jours sans électricité. Le premier magistrat était sur le pont. « Pendant deux semaines, j’ai mis mon activité professionnelle entre parenthèses. La priorité c’était mes électeurs. »

En mars prochain il briguera un nouveau mandat. Dans sa liste, on trouve deux viticulteurs retraités et une viticultrice en activité. Pour l’heure, il n’y a aucune autre liste en face de lui.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin