Actualités viticoles

Marketing Grain de Glace, le rosé qui n’a pas froid aux yeux

Publié le mardi 31 janvier 2012 - 15h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Grain de Glace, le côtes-de-Provence rosé des Maîtres vignerons de Saint-Tropez (Var), joue sur son statut de premier rosé de l’année pour emballer le chaland au cœur de l’hiver. Ça marche !

Marketing : Grain de Glace, le rosé qui n’a pas froid aux yeux

Marketing : Grain de Glace, le rosé qui n’a pas froid aux yeux

« Nos clients sont devenus fans ! » lance Stéphanie Cottreau, responsable marketing des Maîtres vignerons de la presqu'île de Saint-Tropez. Grain de Glace, leur AOC Côtes-de-Provence rosé, lancé pendant l’hiver 2010, cartonne. Cette année, 33 000 cols ont été produits, contre 23 000 cols l’an passé.

« Il a rencontré son public dans les stations de ski, l’hiver dernier, poursuit la responsable. Nous le commercialisons, en effet, auprès des restaurateurs et de la clientèle particulière au caveau et sur internet. »

Sur le site de vente en ligne de l’entreprise où il est proposé 7,66 euros l’unité, des internautes ont fait réserver des bouteilles en octobre deux mois avant sa sortie. « C’est un vin frais et aromatique que nous avons élaboré pour accompagner des coquillages, des crustacées… très consommés en hiver », complète Stéphanie Cottreau.

L’originalité du concept séduit. Premièrement, c’est le premier rosé du millésime. Deuxièmement, il s’agit d’un rosé d’hiver, disponible trois mois, du 1er décembre au 31 mars. L’habillage de la bouteille change, par ailleurs, chaque année. En 2012, elle revêt des flocons de neige.

Les Maîtres vignerons ne lésinent pas sur la promo. Mi-décembre, le père Noël, les bras chargés de Grain de Glace, a animé le caveau de vente situé à Gassin (Var). Les clients ont été invités à déguster en compagnie de plateau d’huîtres.

Côté PLV, les restaurateurs qui passent commande ont droit à des chevalets aux couleurs de la bouteille et à un poster où le rosé est présenté, entouré de deux pingouins.

Pour sortir ce produit avant la date officielle de libération du millésime, l’entreprise a obtenu une dérogation des douanes. Idem pour les livraisons aux restaurateurs qui ont débuté dès le mois de novembre.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Exportations 2011
Nos vins et spiritueux passent la barre des 10 milliards d'euros

Publié le 14 février 2012

Neige en Gironde
« On s’occupe comme on peut »

Publié le 10 février 2012

Cognac
La météo perturbe la distillation

Publié le 09 février 2012

Marketing
La cuvée « Triple ah ! » se rit de la finance

Publié le 06 février 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin