Actualités viticoles

Marchés du vrac Excellent début de campagne pour les vins de cépage sans IG

Publié le jeudi 17 février 2011 - 17h18

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

« Les volumes de vins de cépages sans IG (indication géographique) vendus en vrac explosent par rapport à l'an dernier », constate FranceAgriMer après vingt-six semaines de campagne. Et les prix sont à la hausse pour la plupart des cépages.

Vins de cépage sans IG : excellent début de campagne © C. WATIER

Vins de cépage sans IG : excellent début de campagne © C. WATIER

« Les vins de cépages sans IG ne tirent pas le marché des cépages vers le bas, contrairement à la crainte que certains avaient exprimée lors de la création de cette nouvelle catégorie », souligne FranceAgriMer. L'établissement public en veut pour preuve le fait que les prix de ces vins sont à la hausse, atteignant des niveaux très proches des vins IGP.

Un merlot rouge sans IG vaut 66,44 €/hl alors qu'un merlot IGP se négocie 66,27 €/hl (prix moyen pondéré à 26 semaines de campagne). L'écart est tout aussi minime sur le cabernet-sauvignon : 66,28 €/hl de sans IG contre 66,71 €/hl d'IGP. Et ces deux cépages sont en hausse de 20 % par rapport à la campagne dernière, à la même époque. En revanche, le prix de la syrah baisse de 3 %, atteignant 62,32 €/hl sans IG contre 68,68 €/hl pour une syrah IGP.

Les prix des rosés se tiennent également dans un mouchoir de poche. Seuls les vins blancs IGP se négocient sensiblement plus cher que les sans IG : l'écart est de 16 % en faveur des chardonnays et des sauvignons IGP.

Les producteurs tirent profit des faibles disponibilités.

Côté volumes, les échanges de vins de cépages rouges sans IG ont triplé par rapport à l'an dernier, atteignant 154 000 hl, tandis que les échanges de rosés ont doublé à 33 000 hl. Sur les blancs, la progression est un peu moins spectaculaire : les échanges passent de 73 000 à 129 000 hl.

Malgré ce bond en avant, le marché reste encore dix fois inférieur à celui des vins de cépages IGP où il s'est déjà vendu 3,3 millions d'hl en vrac depuis le début de la campagne.

B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vins IGP
Le concours national aura lieu dans l’Hérault en mai

Publié le 10 mars 2011

Economie du vrac
« Il faut définir des tunnels de prix et encourager la contractualisation »

Publié le 01 mars 2011

Aides publiques
FranceAgriMer alloue 180 000 euros pour les diagnostics de caves particulières

Publié le 17 février 2011

Avertissement de FranceAgriMer
Le paiement des aides à la restructuration et à l'investissement risque d’être retardé

Publié le 20 janvier 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin