Actualités viticoles

Manifeste « Invignez-vous » La loi Évin, c’est le « pire du pire »

Publié le mardi 04 juin 2013 - 11h38

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le journaliste Jacques Dupont, rédacteur des pages « Vin » à l’hebdomadaire « Le Point », vient de publier un pamphlet contre la loi Évin et plus généralement contre « les excès du moralisme ambiant ». L’ouvrage invite nos concitoyens à « s’invigner » contre cette tendance hygiéniste.

Jacques Dupont, rédacteur des pages vin à l’hebdomadaire « Le Point », a écrit « Invignez-vous ». © WAKS

Jacques Dupont, rédacteur des pages vin à l’hebdomadaire « Le Point », a écrit « Invignez-vous ». © WAKS

Très documenté et rédigé en sept chapitres courts et bien enlevés, « Invignez-vous » est une belle transcription de ce que pense la plupart des vignerons : non seulement la loi Évin est un échec pour lutter contre les abus d’alcool, notamment chez les jeunes, mais, en plus, elle crée des situations aberrantes − comme l’impossibilité de montrer à la télévision française une dégustation de vin.

En fin analyste, Jacques Dupont montre aussi que cette loi Évin est surtout le symbole d’une politique hygiéniste basée sur la déresponsabilisation des individus alors qu’il faudrait miser sur l’éducation. Interview de l’auteur qui appelle à la résistance.

- Comment est née l’idée de ce pamphlet-manifeste sur le moralisme ambiant ?
Je suis un cépage de maturité lente… C’est donc au fil du temps que le projet a mûri. Au cours de ma carrière, j’ai eu de nombreuses occasions de pester contre les hygiénistes de tous poils : il y a eu la Loi Évin, le logo femme enceinte… Tout récemment, certains ont préconisé des messages dits sanitaires sur les étiquettes de vin… Avec ce livre, je mets un coup de poing sur la table. Il faut croire que j’ai eu du flair, car en cours de rédaction, j’ai appris qu’il était question d’éventuelles nouvelles taxes sur le vin à la rentrée.

Couverture d'« Invignez-vous ». © GRASSET- Vous qualifiez la loi Évin de « pire du pire », pourquoi ?
Le problème de la loi Évin est qu’elle n’a pas été faite par des politiques mais par une sorte de lobby médical composé de quelques médecins qui ne sont même pas sur le terrain. Au final, il lui manque une dimension humaine, notamment sur les causes profondes de l’alcoolisme. En fait, la loi Évin est une loi bonne conscience. Cela a été l’occasion de faire du spectaculaire. On a donné dans la communication alors qu’il aurait fallu miser sur l’éducation. Mais éduquer, c’est beaucoup plus long et cela nécessite des moyens… Est-ce la publicité honnie par Claude Got qui crée le désir de boire jusqu’à l’addiction ? Il faut être enivré d’idéologie pour le penser.

- Pensez-vous qu’il soit encore possible d’obtenir l’abrogation de la loi Évin ?
Cela dépendra de la capacité de mobilisation du monde viticole et, plus généralement, des gens qui aiment le vin. Je note que de plus en plus de citoyens en ont marre d’être traités comme des enfants en matière de santé publique. On culpabilise tellement les gens qu’aujourd’hui, bien des parents n’osent même plus faire goûter du vin à leurs enfants alors que la transmission relève davantage de l’information et de l’éducation. Apprendre à consommer avec modération, c’est apprendre à boire avec raison. Si demain, il y avait de nouvelle taxe pour décourager la consommation du vin, j’espère que mes concitoyens s’invigneront.

- S’invignez, s’indignez, même combat ?
Oui, d’une certaine façon, c’est un appel à la résistance. Mais c’est aussi une référence à la vigne. Il faut être fier de nos racines, de notre histoire viticole, de notre production. Le vin français, qui a longtemps fait l’unanimité et dont personne ne contestait la supériorité sur tous les autres, dans tous les pays, fait figure de proscrit chez lui. C’est aberrant et ridicule.

« Invignez-vous ! », de Jacques Dupont, aux éditions Grasset, 144 pages, 9,90 euros TTC. Pour les bonnes feuilles, suivez le lien.

Propos recueillis par Aurélia Autexier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Santé publique
Un rapport prône la taxation proportionnelle au degré d’alcool

Publié le 10 juin 2013

Santé publique
Vin et société s’oppose à une fiscalité comportementale

Publié le 13 mai 2013

Santé
La consommation d'alcool, responsable de 49 000 morts en France

Publié le 04 mars 2013

Télévision
Le « Millésime » bourguignon défie la loi Évin

Publié le 15 février 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin