Actualités viticoles

Languedoc Union sacrée pour défendre les prix des vins à IGP

Publié le lundi 24 septembre 2012 - 16h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La coopération, les Vignerons indépendants, les vins de Pays d’Oc et les trois organisations représentatives des indications géographiques protégées (IGP) Hérault, Aude et Gard communiquent sur des seuils minimums pour démarrer la nouvelle campagne du marché du vrac. Une première qui marque la « volonté pour la production de parler d’une seule voix ».

Vendanges à Boutenac, dans l'Aude. © R. ROIG

Vendanges à Boutenac, dans l'Aude. © R. ROIG

Le communiqué daté du 24 septembre s’intitule : « Les vignerons réunis s’inscrivent dans la concertation pour la défense de leurs revenus et de leurs exploitations ». Il est signé des six présidents des organisations productrices d’indications géographiques protégées dans le Languedoc (1). « Il marque la volonté des producteurs d’IGP de parler d’une seule voix », résume l’un des signataires.

Outre un appel du pied au négoce pour s’engager dans des contrats pluriannuels, ce communiqué établit « des seuils minimums pour la nouvelle campagne ». Il détaille, pour les IGP de cépages Pays d’Oc, 75 €/hl pour les rouges, 70 €/hl pour les rosés, 90 €/hl pour le chardonnay et 85 €/hl pour le sauvignon. Pour les IGP sans mention de cépage, il fixe un seuil plancher de 65 €/hl.

« Cette démarche d’union est le fruit d’une réflexion engagée il y a deux ans. Lors de l’assemblée générale de l’ODG Pays d’Oc, nous avons pris l’habitude d’associer le président de la coopération et des Vignerons indépendants du Languedoc. Là, nous sommes allés plus loin en travaillant avec les trois IGP de départements », explique Jacques Gravegeal, président des IGP Oc.

Et de rappeler : « Les indications géographiques protégées sont indispensables au Languedoc. Nous représentons 8 millions d’hl − 6 Mhl pour les IGP Oc et 2 Mhl pour les autres IGP − sur les 12 Mhl récoltés dans le Languedoc. Nous devons envoyer un signe fort à nos viticulteurs. »

(1) Boris Calmette, président de la coopération viticole du Languedoc-Roussillon ; Pierre Gassier, président de la Fédération des vignerons indépendants du Languedoc-Roussillon ;  Jacques Gravegeal, ODG IGP Pays d’Oc ; René Moreno, IGP Hérault ; Michel Servage, IGP de l’Aude ; Denis Verdier, IGP du Gard.

A. A.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Provence
Les jeunes vignes ont boosté la récolte

Publié le 16 octobre 2012

Marché du vrac 
Inter Oc lance son contrat triennal

Publié le 15 octobre 2012

Polémique
En foire aux vins chez Leclerc, malgré eux

Publié le 12 octobre 2012

Marché international
Le moral des acheteurs de vin a fléchi en 2012

Publié le 10 octobre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin