Actualités viticoles

Languedoc Une société de négoce mise en liquidation

Publié le mardi 13 mai 2014 - 09h15

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 6 mai dernier, la société de négoce SDVA Frédéric Roger, basée à Lézignan-Corbières (Aude), a été mise en liquidation judiciaire. La nouvelle a provoqué une onde de choc dans le vignoble.

Il n’y a pas de fumée sans feu. Depuis plusieurs mois, des vignerons et caves coopératives du Languedoc s’inquiétaient des défauts de paiement de la SDVA Frédéric Roger, société de négoce basée à Lézignan-Corbières (Aude). Le 6 mai dernier, quelques jours seulement après avoir été nommé par le tribunal de commerce de Narbonne, Me Jean-François Blanc, l’administrateur provisoire, a prononcé la liquidation judiciaire de l’entreprise.

Une situation qui suscite de vives inquiétudes parmi les nombreux vignerons et caves coopératives qui ont livré des vins et n’ont pas été payés. Une trentaine de caves particulières seraient concernées ainsi qu’une dizaine de caves coopératives. Parmi les plus gros créanciers de la SDVA, figure la cave coopérative des Vignerons d’Ouveillan-Narbonne. Cette grosse cave audoise, qui produit 130 000 hl par an, est entrée en 2010 au capital de la SDVA Frédéric Roger dont elle est le principal actionnaire avec 40 % des parts. Elle y écoule environ le tiers de sa production et aurait une créance de 1,7 million d’euros. Les rumeurs font état d’un passif de plusieurs millions d’euros. Certains s’étonnent de la très rapide dégradation de la santé financière de l’entreprise qui, en 2012, déclarait 111 000 euros de résultat net pour un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros. Plusieurs vignerons en caves particulières se sont regroupés et étudient la possibilité d’une procédure pénale.

Les Fédérations des vignerons indépendants de l’Aude et de l’Hérault organisaient, lundi 12 mai, une réunion commune au Palais du vin, à Narbonne, sous la présidence de Jean-Marie Fabre et de Pierre Gassier, pour faire le point avec les vignerons impactés et échanger sur les procédures à suivre ou les mesures d’accompagnement à envisager.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Marché des vignes 
Négociants et coops investissent de plus en plus

Publié le 28 mai 2014

Val de Loire 
Ackerman reprend les Celliers du Prieuré

Publié le 26 mai 2014

Politique viticole
Le négoce veut accéder au « robinet des volumes »

Publié le 13 mai 2014

Libre-échange
Les négociants européens veulent un accord avec les États-Unis

Publié le 07 mai 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin