Actualités viticoles

Languedoc  Un rosé 100 % féminin à la cave de Gruissan

Publié le jeudi 27 mars 2014 - 19h46

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La cave coopérative de Gruissan a fait appel à une vingtaine de femmes, non professionnelles du vin, pour élaborer un rosé 100 % féminin. Une initiative qui suscite curiosité et engouement dans la petite commune du littoral audois.

Les œnologues en herbe à l’occasion de leur troisième réunion dont le but était de choisir le packaging et le nom de ce rosé féminin proposé par la cave de Gruissan. © CAVE DE GRUISSAN

Les œnologues en herbe à l’occasion de leur troisième réunion dont le but était de choisir le packaging et le nom de ce rosé féminin proposé par la cave de Gruissan. © CAVE DE GRUISSAN

« C’est une idée d’homme mise en œuvre par des femmes », résume Laurence Santandrea, assistante de direction à la cave coopérative de Gruissan, dans l’Aude.

L’homme, c’est André Tavallo, un des administrateurs de la coopérative, en charge de la commission animation. Il a eu l’idée de faire appel à un panel exclusivement féminin pour élaborer une cuvée d’un rosé spécialement dédié au palais féminin.

Début janvier, les administrateurs recrutent dans leur entourage une vingtaine de femmes, non professionnelles du vin pour la plupart mais amatrices de rosé. Depuis, cette équipe de choc s’est déjà réunie trois fois, procédant par étapes pour donner naissance à cette fameuse cuvée.

Lors de la première réunion en janvier, les néovigneronnes découvrent les subtilités de la dégustation au cours d’une séance d’initiation. Lors de la seconde rencontre, en février, elles entrent dans le vif du sujet en travaillant sur l’assemblage définitif à partir des six cuvées de cépages purs : deux cuvées de syrah, une de grenache, une de cinsault et une de mourvèdre.

SECRET BIEN GARDÉ

Réparties en quatre groupes ayant chacun élaboré un assemblage, elles ont ensuite sélectionné le meilleur des quatre. Lors de la troisième réunion qui s’est tenue la semaine dernière, elles se sont penchées sur le packaging et le nom de ce rosé féminin.

Rien ne filtrera de ces réunions : ni sur la composition de l’assemblage, ni sur le nom de baptême de la cuvée… La bande d’œnologues en herbe garde jalousement le secret jusqu’au lancement, prévu en mai. Une dernière réunion est programmée en avril pour décider des animations à organiser autour de la sortie de cette cuvée.

« Cette initiative a suscité beaucoup d’engouement. Nous avons eu beaucoup de demandes de femmes qui souhaitaient participer à cette expérience », confie Laurence Santandrea.

La sortie de ce rosé 100 % féminin s’annonce d’ores et déjà comme un événement dans la cité audoise.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Partenariat
Succès du côtes de Thau rosé des Costières de Pomerols

Publié le 19 novembre 2013

Aude
La cave de Gruissan lève des fonds pour investir dans le foncier

Publié le 14 août 2013

Réservée aux femmes
Mariage des vins et de la haute couture

Publié le 08 mars 2013

Provence
Succès de la première cuvée de Brad Pitt et Angelina Jolie

Publié le 08 mars 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin