Actualités viticoles

Languedoc Tapis rouge pour le premier investissement chinois

Publié le mercredi 21 janvier 2015 - 18h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le château La Bastide, un des fleurons de l’appellation Corbières, vient de passer dans le giron du groupe BHC International Wine Assets. Il s’agit du premier investissement chinois dans la région. Une opération approuvée par les professionnels et les élus régionaux.

À gauche, l’ancien propriétaire, Guilhem Durand, à droite Min Yu, un des trois actionnaires du groupe chinois qui a acquis le château La Bastide. ©M.Trévoux

À gauche, l’ancien propriétaire, Guilhem Durand, à droite Min Yu, un des trois actionnaires du groupe chinois qui a acquis le château La Bastide. ©M.Trévoux

Pour son premier investissement en France, le groupe chinois BHC International Wine Assets a fait le choix du Languedoc. Le 20 janvier, il est devenu propriétaire du Château La Bastide, un domaine de 200 ha dont 56 plantés en vignes sur la commune d’Escales (Aude), dans l’appellation Corbières.

Une décision mûrement réfléchie par cette société spécialisée dans le conseil aux investisseurs chinois qui souhaitent acquérir des vignobles dans le monde. BHC importe 2 millions de cols par an dont 50 % de vins du Languedoc. L’un de ses trois actionnaires, Min Yu, travaille depuis plus de 15 ans dans le secteur du vin en Chine. Expert reconnu dans son pays, il écrit tous les mois dans l’édition chinoise de la Revue des vins de France.

« Le vignoble en Languedoc est d’un meilleur rapport qualité/prix qu’à Bordeaux. Les vins y sont d’une très grande diversité. Ils sont capables de séduire tous les styles de consommateurs. Et leur positionnement prix est très compétitif », a souligné Min Yu lors de la conférence de presse donnée ce mercredi 21 janvier sur le domaine.

DÉVELOPPER L’ŒNOTOURISME

Dès la semaine prochaine, les nouveaux propriétaires vont lancer une étude pour l’aménagement d’un restaurant de bon niveau et d’un hôtel ou de chambres d’hôtes pour développer une activité œnotouristique sur le site.

Cette acquisition, pilotée par la Safer avec le concours de Nanping Gao, consultante qui accompagne les entreprises languedociennes sur le marché chinois, a reçu le soutien de la profession agricole, des élus locaux et des collectivités locales qui étaient tous représentés lors de la conférence de presse.

« Bienvenue en Languedoc, a lancé Serge Vialette, président de la Safer de l’Aude, aux nouveaux maîtres des lieux. Nous comptons sur vous pour renforcer l’attractivité et la notoriété du Languedoc-Roussillon. »

Ce premier investissement chinois en Languedoc pourrait donc avoir des suites. La Safer y travaille. « Nous avons d’autres domaines susceptibles d’intéresser ce type d’investisseurs », assure Thierry Loscos, responsable du service Grands domaines à la Safer Languedoc-Roussillon.

Michèle Trévoux, La Vigne-Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bourgogne
L’attrait des Chinois se poursuit pour la vente des Hospices de Beaune

Publié le 14 novembre 2014

Languedoc-Roussillon
L’histoire viticole en images

Publié le 14 novembre 2014

Récolte 
Des prévisions revues à la baisse

Publié le 09 octobre 2014

Languedoc-Roussillon
Un premier semestre dynamique à l’export

Publié le 19 août 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin