Actualités viticoles

Languedoc-Roussillon Un premier semestre dynamique à l’export

Publié le mardi 19 août 2014 - 14h31

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les ventes de vins IGP et AOP de la région Languedoc-Roussillon ont connu une belle progression à l’export pendant la première partie de l’année 2014. Les opérateurs, eux, sont « raisonnablement optimistes » pour la suite.

Les vins de la région Languedoc-Roussillon se sont très bien vendus à l’export depuis le début de l’année. © P. ROY

Les vins de la région Languedoc-Roussillon se sont très bien vendus à l’export depuis le début de l’année. © P. ROY

L’année 2014 semble déjà réussir aux vins du Languedoc. La forte hausse des ventes à l’export enregistrée lors des six premiers mois de l’année par les services statistiques du ministère de l’Agriculture, 10,8 % en valeur et 7,7 % en volume par rapport à juin 2013, donne des ailes aux exportateurs de la région.

Les volumes échangés pour cette période s’élèvent à 308,5 milliers d’hectolitres pour un montant de 69,4 millions d’euros.

L’EUROPE ACHÈTE DES IGP

Bonnes élèves, les IGP se montrent particulièrement offensives en Europe, premier client pour ces vins.

Jean-François Chabod, directeur export des Vignobles Foncalieu, à Arzens (Aude), qui réalisent un peu plus de 70 % de leur chiffre d’affaires à l’international, confirme : « Nous sommes en hausse sur nos marchés traditionnels d’Europe du Nord (Scandinavie, Benelux, Allemagne et Royaume-Uni). Les vins du Languedoc y sont recherchés aujourd’hui et nous surfons sur la vague des rosés. Un gros travail a été réalisé sur la qualité et l’image de ces vins. Ils ont su prouver que le Languedoc est capable d’offrir un bon rapport qualité prix. »

AOP TONIQUES EN ASIE

Les AOP ne sont pas en reste, avec une augmentation à deux chiffres des volumes exportés (10,4 %) et des montants de transaction (10 %). C’est l’Asie qui tire ces appellations vers le haut (+11 % en valeur, +8 % pour les volumes), les ventes en Europe et vers le continent américain ayant baissé par rapport à l’année précédente (respectivement - 6,6 % et - 6,3 % en volume).

« Il faut relativiser les chiffres asiatiques, nuance toutefois Jean-François Chabod. L’année 2013 avait été plutôt mauvaise à cause des restrictions d’importations imposées par la Chine. La chute des ventes qui en avait découlé avait été rapide. Les choses rentrent petit à petit dans l’ordre. »

Le ministère note en effet que « plusieurs mois moroses » ont précédé cette embellie. Mais l’avenir semble sourire aux exportateurs du Languedoc. « Nous sommes raisonnablement optimistes, s’autorise le directeur des exports des Vignobles Foncalieu. Nos clients sont fidèles et nous observons des signaux positifs. »

Emilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Champagne 
Un rendement stable dans un contexte économique serein

Publié le 17 juillet 2014

Languedoc
Poussée de fièvre à propos de l’aide à l’enrichissement

Publié le 17 juin 2014

Languedoc
Rebond du marché du foncier viticole

Publié le 10 juin 2014

Enrichissement 
Le Languedoc réclame le retour des aides

Publié le 06 mai 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin