Actualités viticoles

Languedoc-Roussillon Les Vignerons catalans et Val d’Orbieu discutent d’un rapprochement

Publié le mercredi 12 décembre 2012 - 12h40

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Depuis quelques mois, les Vignerons catalans en Roussillon (Vicaro) et le groupe Val d’Orbieu étudient un éventuel rapprochement. « Il n’est pas question d’une absorption, mais uniquement d’une mise en commun d’outils et de moyens », affirme Louis Malet, le président de Vicaro.

Basé à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, Vicaro commercialise actuellement 28 millions de cols et entre 30 000 et 40 000 hl de vrac, issus des coopératives adhérentes mais aussi d’une petite activité de négociant.

« Nous sommes très présents en hard-discount, sans doute trop, mais aussi en grandes et moyennes surfaces et à l’export. Nous manquons de moyens pour être efficaces partout, car nos marges sont trop justes. Nous devons revoir notre organisation avant d’y être obligés par des difficultés économiques », analyse Louis Malet.

L’entreprise risque aussi d’être pénalisée par l’obligation de conditionner les vins doux naturels dans la zone de production à partir de 2014.

La Martiniquaise, qui lui confie cette prestation, compte créer une unité d’embouteillage dans les Pyrénées-Orientales. L’activité d’embouteillage de Vicaro devrait ainsi perdre quelques millions de cols. En contrepartie, Vicaro pourrait en gagner par ailleurs si d’autres opérateurs s’appuyaient sur lui. Mais rien n’est sûr.

Le groupe catalan est bien plus petit que l’Audois Val d’Orbieu, qui pèse un million d’hectolitres depuis qu’il a repris Uccoar l’été dernier.

« Nous n’avons pas la même surface, mais nous partageons des valeurs. Les deux directeurs s’entendent bien. C’est une occasion de construire ensemble. Nous cherchons des synergies qui pourraient profiter à nos deux entreprises », affirme Louis Malet, qui ne souhaite pas préciser le contenu des projets à l’étude.

Le président de Vicaro rappelle que rien n’est décidé pour l’instant. Les discussions devraient se poursuivre au premier trimestre 2013.

F. E.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon
La production révise à la hausse ses objectifs de prix

Publié le 04 décembre 2012

Languedoc-Roussillon
La production rassurée après une réunion avec le négoce

Publié le 01 août 2012

Languedoc-Roussillon 
Val d’Orbieu et Uccoar veulent se rapprocher

Publié le 28 juin 2012

Languedoc-Roussillon 
« La grande interprofession d’IGP n’aura pas lieu »

Publié le 08 juin 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin