Actualités viticoles

Languedoc-Roussillon Chacun son rythme pour les plantations nouvelles

Publié le mardi 20 octobre 2015 - 15h19

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En Languedoc-Roussillon, une majorité d’indications géographiques n’ont pas souhaité plafonner les autorisations de plantationsnouvelles.D’autres ont demandé des contingents limités pour conserver la maîtrise de leur potentiel de production.

Le Conseil de bassin du Languedoc-Roussillon, réuni le 19 octobre, a statué sur les demandes de contingents d’autorisations de plantation. Les ODG se sont exprimés sur les autorisations qui seront accordées en 2016 pour des plantations à réaliser à partir de 2017. Vu la conjoncture extrêmement positive, l’IGP Pays d’Oc ainsi que la plupart des autres IGP de la région, tout comme les AOP Languedoc et Picpoul de Pinet, n’ont pas souhaité fixer un cadre plus restrictif que le contingent national de 1 % des surfaces totales.

« Sur les 1 800 ha de l’aire de production de Picpoul de Pinet, 1 500 ha sont déjà plantés. Nous sommes donc déjà limités dans nos possibilités d’extension. De plus, nous manquons de produit. Nous ne voulons pas nous exposer à une flambée des cours », justifie Guy Bascou, président de l’ODG.

35 HA EN AOC MINERVOIS

À l’inverse, treize appellations « plus en difficulté sur leurs marchés ou craignant un risque de dépréciation de leurs cours* », selon le communiqué de la préfecture, ont préféré fixer des contingents. « Nous n’utilisons pas la totalité de notre potentiel de production, puisque tout n’est pas revendiqué en AOC Minervois. Nous avons donc demandé une limitation à 35 ha de plantations nouvelles, ce qui correspond à ce que nous autorisons habituellement. Nous souhaitons garder la main sur la gestion de notre potentiel de production », argumente Philippe Coste, président de l’ODG Minervois.

La complexité du nouveau dispositif, dont la mise en œuvre pose encore question, explique également la prudence de ces AOP et IGP. « Il s’agit d’une décision annuelle. Nous aurons la possibilité l’an prochain, avec un peu de recul, de revenir sur cette position », précise Philippe Coste.

PLUS DE REPLANTATIONS QUE DE PLANTATIONS NOUVELLES

« La dynamique de la région provient davantage des replantations que des plantations nouvelles », rappelle Matthieu Grégory, directeur adjoint de la Draaf. En année normale, les droits nouveaux représentent 700 ha alors que les replantations concernent 5 000 ha. « Au printemps dernier, la filière a demandé 3 000 ha de droits nouveaux, 2 500 en IGP et 500 ha en AOP, qui pourront être utilisés sur les trois prochaines années. Ces droits, qui bénéficient encore des aides à la plantation, seront vraisemblablement utilisés en priorité. Les ODG ne devraient donc pas être assaillies par les demandes pour cette première année. »

* AOC Cabardès, Corbières, Corbières-Boutenac, Côtes du Roussillon et Côtes du Roussillon-villages ; AOC Fitou, Limoux, Crémant de Limoux et IGP Haute Vallée de l’Aude ; AOC Minervois, Minervois-La Livinière, Saint-Chinian, Saint-Jean-de-Minervois, Muscat de Rivesaltes, Rivesaltes-Grand Roussillon et IGP Sables de Camargue

Michèle Trévoux
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Val de Loire-Centre
Le bassin valide 538 ha de plantations nouvelles

Publié le 09 novembre 2015

Vitiplantation
FranceAgriMer conseille de s’inscrire avant le 30 novembre

Publié le 05 novembre 2015

Vallée du Rhône
Vives discussions au sujet des plantations nouvelles

Publié le 27 octobre 2015

Sud-Ouest 
Pas de demande de plantations nouvelles

Publié le 19 octobre 2015

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin