Actualités viticoles

Languedoc-Provence Une maturation sous pression

Publié le jeudi 28 août 2014 - 18h23

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Sous l’effet des pluies, le mildiou et la pourriture grise se développent sur une large zone allant du Gard à l’ouest du Var et jusqu’à la Drôme, au nord. Le retour du beau temps est accueilli avec soulagement par les vignerons.

La progression de la pourriture grise devrait être freinée par le retour du beau temps. © C. WATIER

La progression de la pourriture grise devrait être freinée par le retour du beau temps. © C. WATIER

L’arc méditerranéen subit les conséquences d’un été pluvieux. Jacques Hilaire, président de la cave coopérative de Roquemaure (Gard) explique que «  l’année a été très technique car la fin de saison connaît une forte pression phytosanitaire, ce qui est plutôt inhabituel dans notre région  ».
Thierry Favier, responsable développement vigne de la Coopérative agricole Provence Languedoc (CAPL), reconnaît lui aussi que « l’année est très compliquée depuis le mois de juillet. Avec les orages, le mildiou est monté crescendo depuis le début de l’été ».

CAMPAGNE DIFFICILE

À ce jour, dans son secteur d’activité, c’est-à-dire le Vaucluse, le Gard, les Bouches-du-Rhône, le sud de l’Ardèche et de la Drôme ainsi que l’ouest du Var, « plus aucun vigneron ne peut dire avoir conservé des parcelles saines. Même les vignerons assidus sont touchés par le mildiou car les produits de contact sont les plus utilisés et les pluies les ont lessivés, empêchant une couverture totale des vignes ». Il souligne toutefois que, pour la grande majorité, les attaques ne concernent que les jeunes pousses qui continuent de sortir car « la pluviométrie est telle que les vignes n’ont pas encore amorcé l’arrêt de croissance ».
Jacques Hilaire reste toutefois confiant et indique que « notre métier consiste à s’adapter aux conditions météorologiques. Je travaille avec un groupe de viticulteurs en lutte raisonnée. Nos observations et la rigueur de notre travail nous ont permis de gérer cette campagne difficile. La récolte promet d’être quantitative et qualitative ».

Le plus inquiétant concerne « les foyers de Botrytis cinerea, assez fréquents, installés depuis le mois de juin, notamment sur les chardonnays, les grenaches et les syrahs, mais aussi la présence de nombreux foyers de pourriture acide sur tous les cépages à peaux fines comme la syrah et le cinsault », indique Thierry Favier.

TRI À FAIRE

Les parcelles touchées seront « récoltées précocement afin d’être dirigées vers la production de rosés par des pressurages doux. Les parcelles saines, sachant que les rendements sont plutôt élevés, attendront une maturité plus élevée pour produire des vins rouges concentrés », explique Jacques Hilaire.

« Depuis quelques jours, le mistral s’est levé, ce qui est une bonne chose. Si le temps reste au beau fixe, il y aura du tri à faire mais la récolte sera bonne. Les degrés commencent à monter, nous conservons beaucoup d’acidité ce qui annonce un grand millésime. Les vignerons travaillant bien s’en sortiront bien », relate Thierry Favier.

Adèle Arnaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Bordelais
Des foyers inhabituels de pourriture acide

Publié le 25 septembre 2014

Alsace
La pourriture acide bouscule le calendrier des vendanges

Publié le 23 septembre 2014

Mildiou
Sévères attaques sur les plantiers de l’année

Publié le 19 septembre 2014

Languedoc
Les raisins s’arrachent

Publié le 09 septembre 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin