Actualités viticoles

Languedoc L’interprofession déroge à la règle de l’alternance

Publié le lundi 18 juin 2012 - 15h49

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En assemblée générale extraordinaire, le CIVL (Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc) a maintenu le négociant Frédéric Jeanjean à la présidence. L’AG a également voté le montant des CVO (cotisations volontaires obligatoires) des IGP de l’Aude, du Gard et de l’Hérault, qui font désormais partie du CIVL.

Frédéric Jeanjean, président du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc. © C. Deschamps/AdVini

Frédéric Jeanjean, président du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc. © C. Deschamps/AdVini

Le 15 juin, Frédéric Jeanjean a été élu pour un nouveau mandat de trois ans à la présidence du CIVL. Au préalable, une modification des statuts de l’interprofession a été votée en assemblée générale extraordinaire pour permettre de déroger à la règle de l’alternance qui instaure un roulement entre production et négoce à la présidence de l’interprofession.

Cette modification des statuts a été voulue par le conseil d’administration qui a souhaité que Frédéric Jeanjean, après avoir piloté les étapes juridiques et administratives, finalise le rapprochement Air Sud-CIVL dans sa phase opérationnelle.

Philippe Coste est vice-président du CIVL, représentant de la production. Deux vice-présidents IGP ont été élus : René Moreno pour la production et Bertrand Girard (groupe Val d’Orbieu) pour le négoce.

L’assemblée générale a également voté le montant des cotisations volontaires obligatoires (CVO) des IGP. À compter du 1er juillet, celles-ci s’élèveront à 0,26 €/hl (0,13 euro pour le producteur et 0,13 euro pour le metteur en marché) pour les IGP de département et 0,30 €/hl (0,15 euro pour le producteur et 0,15 euro pour le metteur en marché) pour les IGP de territoire.

Comme c’était le cas les années précédentes, c’est le metteur en marché qui sera facturé de l’intégralité de ces CVO. Charge à lui, si besoin est, de récupérer la part producteur auprès de son fournisseur.

M. T.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Loire-Atlantique 
Vandalisme dans un domaine des Grands chais de France

Publié le 12 juillet 2012

Bourgogne 
L’interprofession veut des vins irréprochables

Publié le 05 juillet 2012

Aquitaine
Couac dans le rapprochement entre coops viticoles et agricoles

Publié le 19 juin 2012

Bourgogne
La maison Labouré-Roi au cœur d’une enquête pour fraude

Publié le 14 juin 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin