Actualités viticoles

Label « Origine et Qualité » Carrefour accusé d'usurpation par l'Inao

Publié le mercredi 07 mai 2014 - 17h11

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

L'Inao a annoncé mardi qu'il engageait une « procédure judiciaire » contre Carrefour qu'il accuse d'« usurpation » à propos de son label-maison « Origine et Qualité ».

L'Inao, l'institut chargé de la gestion des appellations contrôlées (AOC/AOP, IGP), a annoncé mardi qu'il engageait une « procédure judiciaire » contre Carrefour qu'il accuse d'« usurpation » à propos de son label maison « Origine et Qualité ».

« Les filières présentes au sein de l'Institut national de l'origine et de la qualité ont exprimé unanimement leur désaccord avec la démarche du groupe Carrefour vécue à la fois comme une tentative d'usurpation d'une notoriété » et « comme une atteinte à la politique publique » de l'Inao qui promeut notamment les appellations d'origine contrôlée et les Labels Rouges, explique-t-il dans un communiqué.

L'Inao poursuit sa charge en expliquant que « la volonté affichée par Carrefour d'identifier avec les mêmes termes “Origine et Qualité” aussi bien des produits sous signes officiels que des produits qui ne le sont pas, se traduirait par une confusion inadmissible, propre à détruire des décennies de travail laborieux de plusieurs filières engagées dans ce dispositif ».

Le label « Origine et Qualité » n'existant pas officiellement, l'Institut s'inquiète d'une possible « confusion dans l'esprit du consommateur ». Il précise « avoir recherché pendant plusieurs semaines un compromis avec Carrefour », mais constate qu'« aucune solution satisfaisante n'a pu être trouvée ». En conséquence, l'Inao explique qu'il est conduit aujourd'hui à engager une procédure judiciaire contre l'enseigne.

L'affaire avait fait du bruit sur le Salon de l'agriculture : les responsables des appellations d'origine contrôlées de plusieurs fromages, camembert, Pont-l'Evêque et Comté notamment, avaient organisé une petite manifestation de protestation sur le stand de l'enseigne, l'accusant de vouloir s'approprier ces appellations qui attirent et rassurent le consommateur sans se plier aux contraintes des cahiers des charges.

« Vous confondez signes de qualité et marketing », accusait alors Patrick Mercier, vice-président des producteurs de « Camemberts de Normandie », une appellation d'origine protégée (AOP, déclinaison européenne de l'AOC, origine contrôlée). Tous s'accordaient pour dénoncer un « pied de nez » aux AOC qui « sème la confusion chez les consommateurs ».

Carrefour avait alors défendu une démarche « qualité qui cherche depuis 20 ans à mettre en valeur les produits et les terroirs », selon Hervé Gomichon, directeur de la qualité de l'enseigne. La gamme « Origine et Qualité » visait 87 produits (viande, fromages, œufs, miel...).

 

Cet article est paru sur le site lafranceagricole.fr

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon 
Carrefour se rapproche des producteurs

Publié le 26 mars 2014

Beaujolais
« J’espère produire du bourgogne blanc cette année »

Publié le 18 mars 2014

Droit des appellations 
Pas de Côte Rôtie en Beaujolais ni en Bourgogne

Publié le 03 janvier 2014

Partenariat
Succès du côtes de Thau rosé des Costières de Pomerols

Publié le 19 novembre 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin