Actualités viticoles

Italie Une très petite récolte en vue

Publié le vendredi 12 septembre 2014 - 11h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Selon la Coldiretti, le principal syndicat agricole italien, la récolte 2014 devrait être la plus faible depuis 1950, avec 41 millions d’hectolitres.

L'Italie s'attend à une très faible récolte en 2014. ©D.FRACCHIA/REA

L'Italie s'attend à une très faible récolte en 2014. ©D.FRACCHIA/REA

« Il est désormais certain que l’Italie perdra cette année son titre de premier producteur mondial de vin, aux dépens de la France », affirme la Coldiretti dans un communiqué du 9 septembre. Le principal syndicat agricole italien indique que la récolte pourrait tomber à 41 millions d’hectolitres alors que les estimations pour la France varient entre 45,4 et 47 millions d’hectolitres.

Selon la Coldiretti, cette chute observée en Italie, de l’ordre de 15 % par rapport à la récolte 2013, s’explique par « les effets du mauvais temps qui a causé du tort à une grande partie du vignoble italien ».

Dans les régions du Sud, en Sicile et dans les Pouilles notamment, la chute de la production viticole atteindrait même les 30 %. Dans le Nord, la production est également partout en baisse. Le Centre est la seule région à enregistrer une progression (+10 % environ).

UN RÉSULTAT NON DÉFINITIF

Mais le syndicat reste prudent. « Nos estimations seront progressivement actualisées car 80 % du vignoble italien doit encore être vendangé dans les prochaines semaines », souligne la Coldiretti, qui évoque des vendanges « tardives, pouvant durer jusqu’en novembre ».

« D’un point de vue qualitatif, la saison 2014 a été fortement influencée par la pluviométrie », ajoute la Coldiretti, le mois de juillet ayant notamment connu une augmentation de 73 % des précipitations par rapport à la moyenne.

L’an dernier, l’Italie avait récolté 46,5 millions d’hectolitres dont 1,6 million transformés en moûts concentrés, selon les statistiques de la Commission européenne, un volume proche de la moyenne quinquennale. Un tiers de la récolte vinifiée était en appellation d’origine contrôlée (DOC ou DOCG), 28 % en IGP (IGT) et le reste en vin sans indication géographique.

La filière viticole italienne, soit quelque 200.000 entreprises qui emploient 1,25 million de personnes, réalise un chiffre d’affaires d’environ 9,5 milliards d’euros, dont la moitié à l’étranger.

Avec AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Récolte 2014
En hausse partout sauf dans le Languedoc-Roussillon

Publié le 29 juillet 2014

International
Récolte exceptionnelle en Nouvelle-Zélande

Publié le 20 décembre 2013

Vendanges
+ 15 % en volume pour l'Europe à 28

Publié le 17 octobre 2013

Vendanges 2013
Vers une récolte prometteuse en Italie

Publié le 23 août 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin