Actualités viticoles

Insolite Un bateau « Loi et Vin » au départ de la Solitaire du Figaro

Publié le mardi 19 mai 2015 - 11h37

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Yannick Évenou, œnologue et directeur du Château Réaut, s’apprête à prendre la mer pour la course en solitaire du Figaro à la barre d’un voilier baptisé « Loi et Vin ». Départ le 31 mai.

Le bateau « Loi et Vin » prendra le départ de la Solitaire du Figaro le 31 mai. ©LOI ET VIN

Le bateau « Loi et Vin » prendra le départ de la Solitaire du Figaro le 31 mai. ©LOI ET VIN

L’œnologue Yannick Évenou va prendre le large tout en tournant en dérision les dérives dues à l’application de la loi Évin. Directeur du Château Réaut, dans le Bordelais, il quittera le port de Pauillac, le dimanche 31 mai, pour participer à la course en solitaire du Figaro sur un voilier baptisé « Loi et Vin » ! Il arbore sur sa coque et sa voile de massifs dessins de l’artiste bordelais Jofo représentant un matelot et des bouteilles malmenés par des flots tumultueux. Cette initiative veut interpeller l’opinion publique sur les paradoxes de la loi Évin, qui complique la communication sur les vins alors que les comportements de consommation à risque sont loin de reculer.

Il s’agit d’une « récidive » pour le skipper. Yannick Évenou avait en effet déjà participé à la course il y a vingt ans avec son monotype déjà nommé « Loi et Vin ». Pour l’édition 2015, la marraine du voilier n’est autre que Sylvie Cazes, la présidente de la Cité des civilisations du vin (dont l’ouverture est prévue au printemps 2016), qui milite justement pour que la culture vitivinicole ne soit plus stigmatisée, mais reconnue. Sur sa page Facebook, l’équipe précise que le baptême du bateau aura lieu « mercredi VIN mai… à VIN heures » !

Depuis 1970, la Solitaire du Figaro (désormais baptisée Éric Bompard Cachemire) fait concourir les navigateurs sur 2 185 milles nautiques (soit 4 046 kilomètres). Partant du vignoble bordelais, la course se déroule en quatre étapes. Elle s’arrêtera à Sanxenxo, en Galice (Espagne), puis en Cornouaille (Finistère) via l’île d’Yeu, à Torbay, en Angleterre, pour finir à Dieppe (Seine-Maritime).

Alexandre Abellan
Vitisphere - La Vigne

Ces articles peuvent également vous intéresser

Loi Évin
Autorités sanitaires et associations dénoncent l’amendement gouvernemental

Publié le 18 juin 2015

Publicité sur l’alcool
Le gouvernement va déposer un amendement de « clarification »

Publié le 16 juin 2015

Loi Évin
Le changement, c’est pas maintenant

Publié le 15 juin 2015

Publicité et loi Évin 
Les députés ont tenu bon

Publié le 11 juin 2015

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin