Actualités viticoles

Inao Tour d’horizon des décisions de la rentrée

Publié le mardi 04 octobre 2011 - 15h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

Examen des cahiers des charges, reconnaissance de nouvelles AOC, délimitation de l’aire d’appellation Bourgogne en Beaujolais, attribution des mentions vendanges tardives, grand cru et premier cru : le comité national des vins AOC de l’Inao a examiné quantité de dossiers les 28 et 29 septembre. Détail des décisions prises.

Cinq sujets ont fait l'objet de décisions :

1. La finalisation des cahiers des charges
2. Trois nouvelles appellations
3. Un grand cru et un premier cru en Anjou
4. La nouvelle délimitation de l'aire de l'AOC Bourgogne en Beaujolais
5. Des vendanges tardives à Gaillac


1. La finalisation des cahiers des charges

Le 31 décembre 2011, c’est la date butoir pour l’envoi des cahiers des charges des AOC viticoles à la Commission européenne. À trois mois de cette échéance, l’Inao estime être en bonne voie.

« Plus de 260 cahiers des charges consolidés et complétés d’un paragraphe sur le lien à l’origine ont été transmis au Ministère chargé de l’agriculture. Sur ces 260 cahiers des charges, 60 ont eu leurs décrets d’homologation publiés au "Journal officiel" de la République française, ainsi que leurs cahiers des charges publiés au" Bulletin officiel du ministère de l’Agriculture" », indique l’Inao.

De plus, le comité national des 28 et 29 septembre a approuvé une quarantaine de cahiers des charges supplémentaires qui doivent être transmis au ministère pour publication. « On dénombre 357 AOC pour une superficie de 452 311 hectares et un volume de 21 540 083 hectolitres en 2010 », indique l’Inao.


2. Trois nouvelles appellations
Le comité national a approuvé la reconnaissance en AOC de Savennières-Roche-aux-Moines et de Savennières-Coulée-de-Serrant. Auparavant Roche-aux-Moines et Coulée-de-Serrant étaient des dénominations géographiques complémentaires de l’AOC Savennières.

Le Comité national a voté la reconnaissance en AOC du VDQS « Coteaux-d’Ancenis ». Sur les 17 AOVDQS qui existaient, 15 ont demandé leur accession en AOC. Lavilledieu a demandé la reconnaissance en IGP. Le VDQS Thouarsais a souhaité être intégré à l’AOC Anjou. La catégorie des AOVDQS disparaîtra au 31 décembre 2011.


3. Un grand cru et un premier cru en Anjou

Le comité national a émis un avis favorable à la reconnaissance de l’AOC Quarts-de-Chaume complété de la mention « grand cru » et à la reconnaissance de l’AOC Coteaux-du-Layon « premier cru » complété de la dénomination géographique complémentaire « Chaume ».

Cette décision permet ainsi d’introduire une organisation hiérarchique des appellations « Quarts-de-Chaume » et « Coteaux-du-Layon » Chaume, la première étant supérieure à la seconde.


4. La nouvelle délimitation de l’aire de l’AOC Bourgogne en Beaujolais

Le comité national a approuvé l’aire géographique révisée de l’AOC Bourgogne et de l’AOC Bourgogne aligoté. Cette aire comprend :

- 6 communes de l’AOC Beaujolais dans l’aire géographique de l’AOC Bourgogne aligoté.
- 25 communes de l’AOC Beaujolais dans l’aire géographique de l’AOC Bourgogne pour les vins rouges et rosés. 6 d’entre elles font également partie de l’aire de l’AOC Mâcon. Les 19 autres communes correspondent à l’aire des 10 crus du Beaujolais, qui pourront prétendre à la production de l’AOC Bourgogne-Gamay.
- 42 communes de l’AOC Beaujolais dans l’aire de l’AOC Bourgogne pour les vins blancs.
Cette aire géographique entrera en vigueur suite à la parution au « Journal officiel » du décret homologuant les cahiers des charges de l’AOC Bourgogne et de l’AOC Bourgogne aligoté.

Auparavant, 96 communes des départements du Rhône et de la Saône-et-Loire, étaient incluses dans l’aire de l’AOC Bourgogne.


5. Des vendanges tardives à Gaillac

Le Comité national a approuvé l’adjonction de la mention traditionnelle « Vendanges tardives » à l’AOC Gaillac. Le Comité a estimé que cette demande s’inscrivait dans le cadre d’une reconnaissance d’un produit historique élaboré jusqu’à ce jour au sein du Gaillac « doux » et dont les conditions de production proposées pour bénéficier de la mention « Vendanges tardives » sont plus restrictives.

Cette mention était jusqu’alors uniquement réservée à l’AOC Alsace, l’AOC Alsace grand cru suivie d’une dénomination géographique complémentaire ainsi que l’AOC Jurançon.

 

B. C.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Pratique
L’Inao publie un guide des intrants autorisés en bio

Publié le 13 octobre 2011

Mise en bouteille à la propriété
Les clarifications de l’Inao

Publié le 04 octobre 2011

Plantation en AOC
Les dossiers doivent être déposé à l’Inao avant le 16 août

Publié le 08 juillet 2011

Comité national de l’Inao
La fin des VDQS

Publié le 23 mai 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin