Actualités viticoles

Inao Christian Paly, nouveau président du comité des AOC vins

Publié le mercredi 22 février 2012 - 15h06

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Christian Paly, président d’Inter-Rhône, a été nommé président au Comité national des AOC vins et eaux-de-vie de l’Inao, pour cinq ans. Il compte renforcer les missions fondamentales de l’institut, comme la protection des terroirs, et faire interagir les deux comités vin des AOC et des IGP.

Christian Paly, président d’Inter-Rhône, vient d’être nommé président du Comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées et eaux-de-vie de l’Inao.

Christian Paly, président d’Inter-Rhône, vient d’être nommé président du Comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées et eaux-de-vie de l’Inao.

Le 21 février, l’Inao a nommé Christian Paly président du Comité national des appellations d’origine relatives aux vins et aux boissons alcoolisées et eaux-de-vie pour cinq ans. Le vigneron, président de la cave coopérative de Tavel, dans le Gard, et d’Inter-Rhône, succède à Yves Bénard.

« Dans un premier temps, le comité doit se réinstaller, il faut remettre en place certaines commissions d’enquêtes et en remanier certaines, pour plus d’efficacité » explique-t-il.

Concernant le gros dossier des cahiers des charges des AOC, « 95 % du travail a déjà été fait, expose Christian Paly. Reste une phase d’homologation au niveau communautaire. Il y aura sûrement quelques retours de la commission sur lesquels nous devrons travailler ». Au fil du temps, le nouveau président pense aussi devoir traiter de nouvelles demandes sur ces cahiers des charges de la part des syndicats d’appellation et des ODG.

La priorité de Christian Paly sera de renforcer les missions fondamentales du comité, à savoir la protection des terroirs, la protection des AOC à l’international et leur mise en avant. « La production en AOC doit apporter un gain en terme de réputation, d’image et de rentabilité économique pour les producteurs », indique-t-il.

Pour cela, il souhaite de nombreux débats de fond sur les stratégies adoptées par la filière au sein du comité. Devront être débattus, par exemple, des points comme l’étiquetage. « Le comité est un lieu privilégié de discussions, puisqu’on y trouve des producteurs, des institutionnels, des metteurs en marché… »

Il insiste enfin pour que des échanges constants aient lieu entre les deux comités dédiés aux vins, celui des AOC et celui des IGP, qui devront avancer ensemble sur certains dossiers. « Le groupe de convergence entre les deux comités doit encore s’agrandir et se réunir plus souvent. »

De son côté, Jacques Gravegeal est reconduit comme président du comité national des IGP relatives aux vins et aux cidres.

M. B.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vendanges tardives 
L’Ava attaque l’État en justice

Publié le 14 décembre 2011

Syndicalisme 
Bernard Farges, nouveau président de la Cnaoc

Publié le 15 novembre 2011

Vin IGP
Tous les cahiers des charges sont validés

Publié le 10 novembre 2011

Pratique
L’Inao publie un guide des intrants autorisés en bio

Publié le 13 octobre 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin