Actualités viticoles

IGP Une promesse de qualité pour les consommateurs

Publié le mercredi 29 mai 2013 - 17h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Sept Français sur dix ne savent pas ce qu’est un vin IGP. Pourtant, une majorité d’entre eux l’associe à une « promesse de qualité » et de « garantie d’origine » selon une étude réalisée par un cabinet spécialisé. La filière des vins IGP se prépare à communiquer auprès du grand public.

Sept consommateurs sur dix interrogés lors d’une étude ne savent pas ce qu’est un vin IGP. © J.-C. GUTNER

Sept consommateurs sur dix interrogés lors d’une étude ne savent pas ce qu’est un vin IGP. © J.-C. GUTNER

« Je ne sais pas ce qu’est un vin à indication géographique protégée mais cela à l’air bien… » C’est en substance ce que pensent les consommateurs selon une étude réalisée début mars par le cabinet Gatard pour le compte d’InterIGP (association réunissant les cinq interprofessions de vins à IGP).

Depuis le 1er août 2009, les vins de pays sont des indications géographiques protégées (IGP). « Après trois campagnes de mise en place de la nouvelle dénomination dans notre quotidien, sur nos étiquettes, nous voulions savoir où en était le consommateur », a expliqué Denis Roume, le président d’InterIGP, le 28 mars lors d’une conférence de presse.

Christian Gatard, sociologue en charge de l’étude, précise toutefois que « l’indication géographique évoque un territoire et une culture ». © A. AUTEXIERLe cabinet Gatard a mené son étude auprès d’un échantillon représentatif de 200 consommateurs de vin. 74 % d’entre eux n’ont jamais entendu parler d’indication géographique protégée et encore moins du simple sigle IGP !

« Toutefois, au niveau sémantique, la dénomination est très intéressante lorsqu’elle est associée au secteur du vin », relève le sociologue Christian Gatard, en charge de l’étude. Et d’expliquer que lorsqu’on montre le logo européen sur une bouteille de vin, 78 % des interrogés considèrent qu’un vin IGP évoque une promesse de qualité, voire un vignoble renommé avec la garantie d’une origine (75 %).

« L’indication géographique évoque un territoire et une culture. C’est une démarche en phase avec le courant de recentrage sur les racines », résume le sociologue. Bref, la mention est certes méconnue, mais bien dans l’air du temps. Mieux : pour 75 % des consommateurs de vins interrogés, cette mention est préférable à l’ancienne dénomination vin de pays. Pour 68 %, l’IGP évoque davantage la qualité et pour 39 %, l’IGP paraît plus noble et plus rassurante.

« Cette étude est le préambule à notre campagne de communication sur les vins IGP qui devrait être lancée d’ici la fin de l’année », a annoncé Denis Roume.

Le poids des 75 vins à IGP en France

 

  • Avec 12 millions d’hl, la production de vins à IGP représente le quart de la production totale de vin en France.
  • Les Français consomment en moyenne 22 bouteilles de vin IGP par an. Cela représente 30 % de leur consommation annuelle de vin.
  • 35 000 exploitations produisent du vin à IGP.
  • L’IGP est représentée par 24 syndicats et fédérations.

Aurélia Autexier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Marketing
La fin du monde booste les ventes de vin à Bugarach

Publié le 20 décembre 2012

Fiscalité 
Les droits Inao augmentent de 30 %

Publié le 14 décembre 2012

Région parisienne
Les Vignerons franciliens veulent une IGP

Publié le 01 octobre 2012

Languedoc
Union sacrée pour défendre les prix des vins à IGP

Publié le 24 septembre 2012

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin