Actualités viticoles

HVE Stéphane Le Foll dévoile un logo décevant

Publié le vendredi 28 novembre 2014 - 13h50

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Jeudi 27 novembre, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll a dévoilé le logo HVE lors du salon des Vignerons indépendants à la porte de Versailles à Paris. Les premières réactions sont plutôt fraîches.

Thomas Montagne, logo HVE en main, le président des Vignerons indépendants de France a accueilli Stéphane Le Foll sur le salon, à Paris, le jeudi 27 novembre.

Thomas Montagne, logo HVE en main, le président des Vignerons indépendants de France a accueilli Stéphane Le Foll sur le salon, à Paris, le jeudi 27 novembre.

« C’est un peu vieille France… », fait remarquer un viticulteur bordelais en HVE depuis de longues années. « Je m’attendais à quelque chose de plus moderne, de plus péchu », regrette une exploitante présente dans l’assemblée. Ce 27 septembre, au parc des expositions de Versailles à Paris, les premiers vignerons à découvrir le logo HVE tant attendu l’observent avec un brin de déception.

Stéphane Le Foll est venu spécialement sur le salon des Vignerons indépendants de France pour le présenter. « La démarche HVE est un sujet majeur, a déclaré le ministre de l’Agriculture. S’engager dans cette voie, c’est faire le choix de s’adresser au citoyen et au consommateur. » Le ministre a ainsi salué la filière viticole, et plus particulièrement les Vignerons indépendants, « en pointe » sur la question environnementale à l’occasion de sa visite.

« LE CHEMIN DE L’AGROÉCOLOGIE »

« La HVE, c’est le signe de votre responsabilité en la matière. Il est là pour dire à la société que vous vous engagez sur le chemin de l’agroécologie, que vous faites coexister économie et écologie », a insisté le ministre en brandissant le tout nouveau logo élaboré par le ministère. Pour soutenir la démarche, Stéphane Le Foll appelle à une valorisation du visuel : « Vignerons indépendants de tous les territoires, unissez-vous pour faire valoir la HVE ! » Le ministère rappelle qu’il est réservé aux produits finis contenant au moins 95 % de matières premières issues d’exploitations respectant le plus haut niveau du dispositif de certification environnementale (niveau 3).

Dans les allées encore relativement calmes du salon, en ce jeudi après-midi, l’arrivée du ministre a provoqué quelques sifflets et réactions de la part des exposants. « Je vois qu’il y des débats, ne s’est pas pour autant démonté le ministre. C’est ça, la démocratie ! » Face à un auditoire plus attentif, il a abordé les différents problèmes d’actualités : loi Évin et droits de plantation. Sans prendre spécialement position sur le premier, il a assuré être très vigilant sur la question des nouveaux droits de plantation pour « protéger nos AOC et AOP ».

Emilie-Anne Jodier

Ces articles peuvent également vous intéresser

VIF
Axelle Lemaire inaugure le futur site de vente en ligne

Publié le 27 novembre 2014

Budget 2015
Le contrat vendanges vidé de sa substance

Publié le 02 octobre 2014

Aides OCM
Le cri d’alerte des Vif au ministre

Publié le 09 septembre 2014

Vente en ligne
L’ambition des vignerons indépendants de France

Publié le 05 août 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin