Actualités viticoles

Hérault Nouveau déluge

Publié le mercredi 01 octobre 2014 - 09h20

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les éléments se sont à nouveau déchaînés sur l’Hérault dans la journée du 29 septembre. Les cumuls pluviométriques ont parfois dépassé les 300 mm en trois heures. Chemins détruits, vignes ravinées ou emportées… le bilan risque d’être lourd.

Des vignes inondées à Saint-Pargoire, dans l'Hérault. ©P.PARROT

Des vignes inondées à Saint-Pargoire, dans l'Hérault. ©P.PARROT

Des pluies diluviennes se sont abattues sur le département de l’Hérault lundi 29 septembre, dix jours seulement après les précipitations catastrophiques du 19 septembre. L’épisode cévenol, qui a débuté dans la matinée, a été particulièrement violent sur la moyenne vallée de l’Hérault.

Des communes comme Saint-Pargoire, Plaissan, Montagnac, Saint-André-de-Sangonis et Marseillan ont été fortement touchées. « Dans ce secteur, il est tombé 350 mm d’eau en deux heures, et 50 mm de plus dans la nuit. C’est colossal, c’est la pluviométrie que nous avons habituellement en six mois », indique Thierry Laget, directeur de l’Association climatique de l’Hérault. Les précipitations ont également été particulièrement torrentielles sur le Nord et le Sud Montpellierais où plusieurs rivières sont sorties de leur lit. L’Hérault a de nouveau débordé dans la région de Pézenas.

DES VIGNES RAVAGÉES

Dans la moyenne vallée de l’Hérault, les vendanges étaient quasiment terminées dans la plupart des caves. « Nous avions anticipé ce nouvel épisode pluvieux et rentré les derniers raisins le samedi en fin d’après-midi, témoigne à chaud Didier Gabaudan, le directeur de la cave coopérative de Saint-Bauzille-de-la-Sylve. La récolte est à l’abri, mais nous avons de gros dégâts sur les chemins et dans les vignes. L’Aurelle, un cours d’eau qui traverse le village, a débordé et le centre-ville a été inondé. De nombreuses vignes sont ravinées, et une jeune parcelle de 3 ha de merlot a été détruite aux deux tiers. »

Non loin de là, à Saint-Pargoire, Christophe Oliete, président de la cave coopérative, commençait hier à faire le tour du vignoble pour constater l’ampleur des dégâts : « Les eaux de ruissellement, qui ont dévalé avec une force inouïe, ont dévasté les chemins, les haies et les vignes. Certaines parcelles sont inaccessibles car les chemins sont impraticables. J’ai une parcelle de 60 ares qui a été complètement ravagée : palissage, ceps… tout a été emporté. »

Un bilan plus précis des dégâts devrait être réalisé d’ici la fin de la semaine.

Michèle Trévoux

Ces articles peuvent également vous intéresser

Hérault
Des vignes noyées sous les eaux

Publié le 22 septembre 2014

Faillite d’un négociant
Des vignerons doublement pénalisés

Publié le 11 septembre 2014

Hérault
Des vignes bonsaïs sous l’effet de la sécheresse

Publié le 12 août 2014

Hérault
18 ha de friches convertis en vigne à La Livinière

Publié le 10 mars 2014

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin