Actualités viticoles

Grêle en Bourgogne  Le président de la région saisit le Premier ministre

Publié le vendredi 26 juillet 2013 - 10h32

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le président de la région Bourgogne, François Patriat (PS), veut alerter le Premier ministre de la situation des viticulteurs de la côte de Beaune à la suite des graves dommages provoqués le 23 juillet par la grêle.

François Patriat, à gauche, président PS de la région Bourgogne, est allé constaté les dégâts causés dans les vignes par les orages du 23 juillet. © S. CAROLINE DÉTÉ/MAXPPP

François Patriat, à gauche, président PS de la région Bourgogne, est allé constaté les dégâts causés dans les vignes par les orages du 23 juillet. © S. CAROLINE DÉTÉ/MAXPPP

« Je vais immédiatement saisir le Premier ministre, le ministre de l’Agriculture et le ministre du Budget sur la condition extrêmement fragile de certains viticulteurs de la côte de Beaune, en particulier les jeunes et ceux qui viennent d’investir », a indiqué François Patriat (PS), le président de la région Bourgogne dans un communiqué le jeudi 23 juillet.

L’élu avait rencontré dans la matinée les maires et les viticulteurs des localités touchées (Volnay, Pommard, Savigny-lès-Beaune et Pernand-Vergelesses) en présence de représentants de l’État et de la profession.

PERTE POTENTIELLE DE 30 000 HL

Selon un bilan communiqué par la région, les orages accompagnés de grêle qui se sont abattus mardi sur la côte de Beaune et ses prestigieux vignobles ont touché 1 350 hectares de vignes, soit 5 % de la surface totale du vignoble bourguignon (27 000 ha).
Les vignes touchées ont été détruites entre 10 à 100 %, « représentant une perte potentielle de près de 30 000 hectolitres pour la récolte 2013 », selon ce même bilan.

PRÉVENIR LES RISQUES

François Patriat a d’autre part proposé une réunion, dès la rentrée, avec les organismes bancaires et d’assurance pour « mettre en œuvre les exonérations et étalement de charges, le report des annuités d’emprunt et des cotisations sociales ». Cette réunion devrait aussi engager une « réflexion » sur le système d’assurance (des viticulteurs) et permettre de le rendre plus incitatif au plus grand nombre.

Le président de la région a également fait part de sa volonté d’engager des « travaux d’étude sur les dispositifs de prévention des effets de la grêle » et pour une meilleure prise en compte de la prévention et la gestion du risque climatique.

Lire aussi notre article Grêle en Bourgogne : Stéphale Le Foll annonce des mesures pour les viticulteurs sinistrés

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser


Légendes de notre service météo

Publié le 21 juin 2010

Gironde
Premières mesures en faveur des viticulteurs sinistrés par la grêle

Publié le 12 août 2013

Grêle dans le Bordelais
« On navigue à vue en espérant que le pire soit passé »

Publié le 07 août 2013

Grêle à Bordeaux
Une web TV filme la désolation et l’inquiétude

Publié le 07 août 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin