Actualités viticoles

Grêle dans l’Aude et l’Hérault  Le Foll mobilise les services de l’État

Publié le mercredi 09 juillet 2014 - 15h09

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a mobilisé les outils habituels de l’État et/ou de la MSA pour aider les agriculteurs de l’Aude et de l’Hérault touchés par la grêle dimanche 6 juillet.

Stéphane Le Foll mobilise les outils de l’État pour venir en aide aux agriculteurs et viticulteurs touchés par la grêle dans l’Aude et l’Hérault le 6 juillet dernier. © V. ISORE/IP3 PRESS/MAXPPP

Stéphane Le Foll mobilise les outils de l’État pour venir en aide aux agriculteurs et viticulteurs touchés par la grêle dans l’Aude et l’Hérault le 6 juillet dernier. © V. ISORE/IP3 PRESS/MAXPPP

À la suite du violent orage de grêle qui s’est abattu dimanche dernier, le 6 juillet 2014, dans le Languedoc, le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll demande aux « services de l’État » de « solliciter un dégrèvement de la taxe sur le foncier non bâti pour les parcelles touchées par la grêle ». Il demande aussi de voir auprès de la MSA pour « une prise en charge de cotisations sociales », écrit le ministère dans un communiqué publié mardi.

Le ministère va également « solliciter des autorisations d’achat de vendanges en ce qui concerne le cas particulier des viticulteurs », qui pourront leur permettre, en cas d’une récolte insuffisante, d’acheter du raisin.

Stéphane Le Foll reconnaît également le « développement insuffisant de l’assurance récolte dans un contexte marqué par des risques climatiques croissants ». Et il rappelle qu’il avait demandé dès novembre « un produit d’assurance susceptible de convenir à la grande majorité des agriculteurs ».

« Ce sujet sera au cœur des discussions du prochain comité national de gestion des risques en agriculture qui se réunit le 10 juillet », ajoute le communiqué.

De violents orages de grêle ont causé des dégâts considérables dimanche dans l’Aude et l’Hérault, avec au moins 15 000 hectares de production agricole touchés.

Il s’agit principalement d’exploitations viticoles, et en particulier les AOC Malepère et Minervois, « mais aussi d’exploitations de grandes cultures, production de semences, arboriculture, maraîchage », précise le ministère.

« Les pertes de récolte résultant de la grêle sont assurables et, de ce fait, ne relèvent pas du régime des calamités agricoles », rappelle enfin le ministère.

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Ardèche 
Les orages du 20 juillet ont abîmé 250 ha de vignes

Publié le 23 juillet 2014

Tour des vignobles 
État favorable mais la grêle inquiète

Publié le 17 juillet 2014

Grêle dans l’Aude
Le déficit de récolte fait craindre des tensions sur les marchés

Publié le 11 juillet 2014

Grêle dans l’Aude
« Je suis anéanti »

Publié le 08 juillet 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin