Actualités viticoles

Grande distribution Le prix des vins tranquilles en hausse en 2013

Publié le lundi 24 mars 2014 - 16h04

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

En 2013, les vins tranquilles vendus en grande distribution, hors hard discount, ont vu leur prix de vente moyen augmenter de 4,1 % par rapport à 2012 et de 9,3 % par rapport à la moyenne quinquennale. Il s’établit aujourd’hui à 4,05 euros le litre, soit un peu plus de 3 euros la bouteille.

 Les ventes de vins tranquilles en grande distribution atteignent 9,7 millions d’hectolitres. © J.-C. GUTNER

Les ventes de vins tranquilles en grande distribution atteignent 9,7 millions d’hectolitres. © J.-C. GUTNER

Selon le bilan annuel des ventes en grande distribution établi par FranceAgriMer d’après le panel IRI (hors hard discount), les vins tranquilles enregistrent une double progression : + 1,1 % en volume et surtout + 5,2 % en valeur par rapport à 2012. La hausse est encore plus flagrante par rapport à la moyenne quinquennale : + 2,2 % en volume et de 11,7 % en valeur.

Le prix de vente moyen de ces vins augmente de 4,1 % sur un an et de 9,3 % sur la période 2008 à 2012, pour s’établir à 4,05 euros le litre, soit 3,04 euros la bouteille de 75 cl.

Les ventes de vins tranquilles en grande distribution atteignent 9,7 millions d’hectolitres pour un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros.

Les vins d’appellations voient leurs ventes augmenter en valeur de 3,2 %, alors que leurs volumes restent stables (- 0,2 %). Les vins de cépage à indication géographique (IG) protégée enregistrent + 9,4 % en valeur et + 4,7 % en volume. Les IGP standards gagnent respectivement + 14,6 % et + 8,2 % et les vins de France sans IG font + 13,4 % et + 7 %.

Recul des vins étrangers

« Les vignobles de Loire, de Bourgogne et du Rhône sont les principaux contributeurs à l’équilibre du marché des AOP (appellation d’origine protégée), notamment via les appellations Cabernet d’Anjou ou Côtes du Rhône rosé, dont les ventes progressent en volume respectivement de 26,4 % et de 27,5 % par rapport à la moyenne quinquennale, souligne FranceAgriMer dans sa note de conjoncture de mars 2014. Ce dynamisme permet de compenser les pertes des poids lourds du rayon, parmi lesquels les bordeaux et bordeaux supérieurs (- 9,3 % en volume par rapport à la période 2008-2012) ou les côtes-de-provence (- 13,5 % par rapport à 2008-2012), suite aux petites récoltes de 2012. »

« S’agissant des vins étrangers, dont près de 70 % sont d’origine espagnole, leurs ventes en recul résultent très probablement de la baisse observée sur les importations de vins espagnols (- 12 % par rapport aux cinq dernières années) », poursuit FranceAgriMer.

Contrairement aux vins français, les vins étrangers perdent 3,5 % en valeur par rapport à 2012 et 14,1 % en volume.

Aurélia Autexier

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon 
Carrefour se rapproche des producteurs

Publié le 26 mars 2014

Alsace
Haro sur les prix trop bas en rayon

Publié le 28 janvier 2014

Aides OCM
La France a consommé toute l’enveloppe

Publié le 17 octobre 2013

Marché à la production 
Les disponibilités en vins sont au plus bas

Publié le 17 octobre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin