Actualités viticoles

Glyphosate Un danger cancérogène pour l’homme « improbable » selon l’Efsa

Publié le vendredi 13 novembre 2015 - 09h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Un rapport européen rendu public le 12 novembre conclut qu’il est improbable que le glyphosate présente un danger cancérogène pour l’homme et propose de nouveaux seuils toxicologiques acceptables pour les opérateurs et pour les consommateurs.

Désherbage sur vignes. © C. WATIER

Désherbage sur vignes. © C. WATIER

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et les États membres de l’UE ont finalisé la réévaluation du glyphosate. Le rapport, rendu public le 12 novembre, conclut qu’il est improbable que le glyphosate présente un danger cancérogène pour l’Homme. Il propose une nouvelle mesure de sécurité qui permettra de renforcer le contrôle des résidus de glyphosate dans l’alimentation.

Ces conclusions seront utilisées par la Commission européenne pour décider s’il y a lieu ou non de conserver le glyphosate sur la liste des substances actives autorisées dans l’UE, et par les États membres de l’UE lorsqu’ils réévalueront la sécurité de pesticides contenant du glyphosate utilisés sur leur territoire.

Les experts ont fixé une dose aiguë de référence (DARf), qui peut être ingérée au cours d’un repas ou d’une journée sans présenter de risque pour la santé, pour le glyphosate s’élevant à 0,5 mg par kilo de poids corporel. C’est la première fois qu’un tel seuil d’exposition est appliqué à cette substance.

DES RAPPORTS AUX CONCLUSIONS DIFFÉRENTES

L’Efsa a également pris en considération, à la demande de la Commission européenne, le rapport publié par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), dans lequel le glyphosate est catégorisé comme un cancérogène probable pour l’homme. L’évaluation a pris en compte une vaste quantité d’éléments, y compris un certain nombre d’études non évaluées par le CIRC, ce qui explique en partie pourquoi les deux évaluations ont abouti à des conclusions différentes.

Outre l’introduction d’une DARf, le document propose d’autres seuils de sécurité toxicologique : un niveau acceptable d’exposition des opérateurs (NAEO) a été fixé à 0,1 mg/kg de poids corporel par jour, et une dose journalière acceptable (DJA) pour les consommateurs a été établie en ligne avec la dose aiguë de référence à 0,5 mg/kg de poids corporel.

L’Efsa se basera sur ces nouvelles valeurs toxicologiques lorsqu’elle réexaminera les limites maximales de résidus dans les aliments pour le glyphosate, révision qui sera menée en coopération avec les États membres en 2016.

RÉACTION DE LA GLYPHOSATE TASK FORCE

Richard Garnett, président de la Glyphosate Task Force (1), a déclaré que « la conclusion de l’Efsa marque une nouvelle étape clé du processus de réévaluation scientifique du glyphosate par les autorités réglementaires européennes. Elle confirme les précédentes évaluations du glyphosate conduites par les autorités réglementaires du monde entier, qui ont conclu de façon constante que l’application du glyphosate ne pose aucun risque inacceptable pour la santé humaine, les animaux ou l’environnement ».

La procédure scientifique d’évaluation est aujourd’hui terminée, précise le communiqué de la plate-forme Glyphosate France du 12 novembre, qui regroupe les sept entreprises commercialisant en France des produits à base de glyphosate. La phase administrative se poursuit désormais au sein de la Commission européenne qui formulera, sur la base des conclusions de l’Efsa, une proposition en faveur ou non de la ré-approbation de la substance active glyphosate. Cette proposition sera soumise au vote des représentants des 28 États membres au Comité permanent des végétaux, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux (CPCASA), au cours des prochains mois.

(1) La Glyphosate Task Force (GTF) est le groupe européen constitué d’une quarantaine d’entreprises du secteur qui ont travaillé au renouvellement de la substance active glyphosate, via le dépôt d’un dossier de renouvellement commun.

F. M.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Glyphosate/UE
Deux organisations appellent au non-renouvellement de son autorisation

Publié le 27 août 2015

Entretien des sols
Découverte d'un cas de résistance de l'érigéron au glyphosate

Publié le 13 avril 2011

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin