Actualités viticoles

Gironde  Un rapport recommande de protéger les enfants de l’école de Preignac

Publié le jeudi 13 août 2015 - 10h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

L’Institut national de veille sanitaire (INVS) a publié un rapport, le 5 août, sur des cancers survenus chez des enfants de la commune de Preignac. Il recommande de mettre en place des actions visant à réduire l’exposition des enfants de l’école communale aux produits phytosanitaires.

Le dossier de la protection des établissements sensibles (écoles, hôpitaux…) face à l’exposition aux produits phytosanitaires vit un nouveau rebondissement.

Le rapport de l’INVS fait suite aux démarches du maire de la commune entamées en 2012 pour établir les causes de cas de cancers pédiatriques à Preignac, en Gironde, et dans les communes voisines.

Sur ce territoire, le rapport recense 9 cas de cancers pédiatriques, soit un taux plus élevé que la moyenne. Le rapport précise également : « Si l’on ne retient que les cancers pouvant être liés à une exposition aux pesticides, c’est-à-dire les hémopathies malignes et les tumeurs cérébrales, on observe au cours des quatorze dernières années, 3 cas de cancer à Preignac contre 0,5 attendu et 6 cas dans la zone de Preignac contre 3,6 attendus. »

Les conclusions du rapport restent nuancées. À la question de savoir s’il y a un nombre excessif de cancers à Preignac et dans les communes avoisinantes, le rapport indique que « si l’on ne peut écarter l’absence d’excès de cas de cancer sur Preignac ou sa zone, celui-ci reste faible et ne concerne pas un type de cancer spécifique ».

UN RAPPORT MESURÉ

Par ailleurs, le rapport reste très mesuré concernant le possible lien entre l’exposition aux produits phytosanitaires des enfants et la survenue des cancers. En l’absence de relevés de produits phyto dans l’air à Preignac, les experts ne peuvent pas affirmer que les enfants ont été exposés. En outre, les facteurs de risque individuel n’ont pas été expertisés par l’étude.

Néanmoins, l’INVS estime que « la contribution des pesticides au risque cancer ne peut être exclue ». L’INVS recommande donc de mettre en place une surveillance sanitaire renforcée ainsi que des actions de prévention au sein de l’école de Preignac : reprise du dialogue avec l’exploitant exerçant à proximité de l’école, notamment pour l’inciter à adapter ses heures de traitement, implantation de haies ou de bardages en bois pour contenir les aérosols, aération régulière des salles de classe, nettoyage des jeux extérieurs en cas d’entraînement de produit, signalement de toutes pratiques agricoles non réglementaires à la Draaf.

De son côté, le maire de la commune de Reignac a fait l’acquisition de la parcelle voisine de l’école pour créer une zone tampon.

Marion Ivaldi La Vigne - Vitisphere

 

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gironde
Fortes attaques de black-rot dans le Libournais

Publié le 18 mai 2015

Bordeaux 
Faire découvrir ses vins en triporteur

Publié le 11 mai 2015

Val de Loire
« 14 000 euros d’économies de produits en un an »

Publié le 18 mars 2015

Gironde
Daniel Amblevert condamné par la cour d'appel de Bordeaux

Publié le 17 février 2015

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin