Actualités viticoles

Gironde Plus de 600 hectares de vignes grêlées

Publié le jeudi 05 mai 2011 - 11h27

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

Depuis le 22 avril, le département de la Gironde est touché par plusieurs violents orages de grêle qui se sont abattus sur des couloirs très étroits. Localement, ils ont fortement endommagé le vignoble. Au total, environ 600 hectares de vignes sont touchés notamment dans le Sauternais, les Graves, l'Entre-deux-Mers, les Premières Côtes, le Blayais et le Médoc.

La chambre d'agriculture a sollicité l'administration pour faire constater les dégâts par une mission d'expertise. © G. ARTIGUE

La chambre d'agriculture a sollicité l'administration pour faire constater les dégâts par une mission d'expertise. © G. ARTIGUE

Le 4 mai, la chambre d'agriculture de Gironde s'est rendue sur le terrain pour évaluer les dégâts et apporter des conseils aux viticulteurs. « Une faible partie de ces 600 ha est très touchée, peut-être 10 % des parcelles, observe Cédric Elia, directeur de l'Adar des deux rives, à Cadillac. Nous sommes avant la floraison. Il est difficile d'être plus précis. »

Ce technicien a déconseillé aux viticulteurs de retailler les vignes touchées. « Nous avons fait des essais de taille après le violent orage de grêle de 2009. Ils n'ont pas été très concluants. En revanche, il y aura sûrement beaucoup d'effeuillage à effectuer en juillet. De nombreux rameaux ont été coupés à mi-hauteur par la grêle. Ils vont repousser en balai de sorcière. Il faudra effeuiller pour qu'il n'y ait pas trop d'entassement de végétation. »

Cédric Elia a également conseillé de démarrer la protection contre le mildiou et l'oïdium.

Par ailleurs, la chambre d'agriculture a sollicité l'administration pour faire constater les dégâts par une mission d'expertise. Elle va demander des mesures d'accompagnement pour faciliter l'achat de vendange et obtenir des baisses d'impôts fonciers pour les viticulteurs sinistrés.

« En cette période économique difficile, les dégâts provoqués par ce sinistre se rajoutent aux difficultés et cela peut mettre en péril la survie de certaines exploitations », déplore Bernard Artigue, président de la chambre d'agriculture.

La plupart des pousses ont été coupées à mi-hauteur. © G. ARTIGUE

Ces articles peuvent également vous intéresser

Précocité du millésime
Vers des vendanges fin août ?

Publié le 23 mai 2011

Travail du sol
Deux interceps avec profondeur de travail automatique (vidéo)

Publié le 12 mai 2011

Travail du sol
Cinq outils en action

Publié le 06 mai 2011

Sauternes
Un orage de grêle aurait détruit 40% des volumes de l’appellation

Publié le 28 avril 2011

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin