Actualités viticoles

Gironde Ouverture de l’aide aux sinistrés par la grêle

Publié le jeudi 06 février 2014 - 17h15

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La préfecture de Gironde vient d’annoncer ce 6 février l’ouverture de prêts bonifiés pour les viticulteurs victimes de la grêle à l’été 2013. L’Etat, le conseil régional d’Aquitaine et le conseil général de la Gironde ont débloqué 1,5 millions d’euros, de quoi bonifier 25 millions d’euros de prêts.

Les viticulteurs sinistrés par la grêle de l’été 2013 ont jusqu’au 31 mai prochain pour déposer à la DDTM, la Direction départementale des territoires et de la mer, une demande de bonification de prêt de reconstitution du fonds de roulement de leurs exploitations. La bonification portera sur la prise en charge des intérêts à hauteur de 2 points, dans la limite d’un plafond de 50 000 euros de prêt, pour une durée de deux à cinq ans. Ces prêts devront avoir été souscrits entre le 15 septembre 2013 et le 31 mai 2014.


Quels sont les critères d’éligibilité ? Les propriétés concernées sont celles dont le siège d’exploitation est situé sur l’une des 121 communes reconnues sinistrées par la grêle. Elles doivent être spécialisées viticoles à plus de 80 %. De même, elles doivent avoir subi des pertes de récolte en 2013 supérieures à 50 %. Enfin, elles doivent s’engager à souscrire une assurance récolte pour la durée du prêt.


Ce dispositif est doté de 1,5 millions d'euros apportés à parts égales par l’État, le conseil régional d’Aquitaine et le conseil général de la Gironde. Il permettra la souscription de 25 millions d'euros de prêts. « Nous avons calibré le dispositif en sachant que 500 exploitations ont été grêlées à plus de 50 % », explique Véronique Trichet, responsable de l’unité Vie et transmission des exploitations à la DDTM.


Un guichet unique est opérationnel depuis lundi. « Nous recevons beaucoup d’appels. Les viticulteurs posent des questions très pragmatiques et veulent connaître le détail du dispositif », indique-t-elle. Rappelons que 24 000 hectares de vignes et 1 800 exploitations ont été touchés à la suite des orages de grêle de l’été dernier. Selon la chambre d’agriculture de la Gironde, entre 5 à 10 % des viticulteurs pourraient être dans une extrême difficulté dans les mois à venir.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gironde
Chronopost emballe les producteurs avec son nouveau service

Publié le 05 mars 2014

Bordeaux 
Les grands crus au secours des vignerons grêlés

Publié le 26 février 2014

Bordeaux 
Mise en place d’une assurance récolte bon marché

Publié le 17 décembre 2013

Gironde
Création de l’association SOS vignerons sinistrés

Publié le 12 décembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin