Actualités viticoles

Gironde Le préfet autorise l'achat de vin pour les viticulteurs grêlés

Publié le jeudi 05 septembre 2013 - 16h00

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le 28 août dernier, Michel Delpuech, le préfet de la région Aquitaine, a présenté cette mesure exceptionnelle aux professionnels de la filière viticole bordelaise.

Michel Delpuech, le préfet de la région Aquitaine. © B. FENOUIL/REA

Michel Delpuech, le préfet de la région Aquitaine. © B. FENOUIL/REA

Devant la violence des orages du 26 juillet et du 2 août dernier, le préfet de la région Aquitaine a autorisé l’achat de vin AOC pour tout viticulteur, dès lors que ses pertes sont supérieures à 30 % de sa production moyenne de vin déclarée au cours des cinq dernières campagnes. Le préfet a pris cette mesure sur proposition du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux, de la Fédération des grands vins de Bordeaux et du négoce girondin.

Le volume acheté ne devra pas dépasser 80 % de la production moyenne déclarée au cours des cinq dernières campagnes après l'incorporation de sa propre récolte. Ces achats sont limités aux millésimes 2011, 2012 et 2013 pour les rouges et aux millésimes 2012 et 2013 pour les blancs et les rosés. Attention, pas de tiré bouché, les vins ne peuvent être achetés qu’en vrac auprès de producteurs qui travaillent les mêmes appellations que celles qui auraient dû être produites sur les parcelles sinistrées.

En matière d’étiquetage, la mention de château ne pourra pas figurer sur les vins achetés. Seule une indication de type « cuvée x » sera tolérée, mais elle pourra être accompagnée d’une illustration d’un château.

Les viticulteurs pourront acheter des vins par l’intermédiaire des courtiers jusqu’au 31 juillet 2014. Ces lots seront soumis à des contrôles renforcés. L’objectif étant de s’assurer de leur qualité.

« L’achat de vin constitue une mesure complémentaire dans tout le dispositif d’aides pour éviter les pertes de marché. Cela dit, se pose la question de la disponibilité. Compte tenu de la petite récolte qui s’annonce, il n’est pas certain que l’offre en vins soit suffisante pour faire face aux demandes », indique Yann Le Goaster, directeur de la Fédération des grands vins de Bordeaux.

Ce dispositif exceptionnel vise à venir en aide aux vignerons du Libournais, de l’Entre-deux-Mers et du Castillonais, où la grêle a commis les plus gros ravages. Il devrait également s’étendre à la Dordogne.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gascogne
Un hélicoptère de l’armée endommage un hectare de vigne

Publié le 02 octobre 2013

Entre-deux-Mers
Fin de vendanges dans la précipitation

Publié le 02 octobre 2013

Vouvray 
L'incertitude dans l’attente d’une maigre vendange

Publié le 01 octobre 2013

Bordeaux
Crainte d’un impact lié à l’enquête antidumping chinoise

Publié le 27 septembre 2013

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin