Actualités viticoles

Gironde Des douelles recyclées en meubles patinés par le vin

Publié le lundi 31 mars 2014 - 17h54

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

À Mios (Gironde), Jérôme Bouteille a mis au point une technologie permettant de redresser les douelles des barriques pour en faire des planches avec lesquelles il fabrique des meubles. Ces planches gardent la couleur rouge et l’empreinte du vin dans leurs fibres.

« J’aime le vin et le bois et je m’intéresse à la technologie », résume Jérôme Bouteille, 38 ans. Cet ex-responsable de production dans une usine de fabrication de machines pour les scieries a trouvé son créneau : redonner une nouvelle vie aux douelles en créant des meubles.

« En France, chaque année, 200 000 tonneaux sont fabriqués. Leur durée de vie ne dépasse pas huit ans. Je me suis penché sur leur réutilisation. Les débouchés ne sont pas très valorisants. Soit les tonneaux sont utilisés pour la décoration, soit ils servent au conditionnement des alcools forts, en Chine notamment. Or, ce sont des bois en chêne massif qui ont une histoire puisqu’ils ont porté les vins pendant un certain temps », indique-t-il.

Du coup, Jérôme Bouteille a opté pour la création de meubles à partir des douelles. L’ingénieur des arts et métiers a planché sur une nouvelle technologie permettant de redresser les douelles sans effacer les traces des cerclages ni la couleur rouge du vin, qui s’est imprégné dans le bois sur une épaisseur de deux millimètres.

Tables basses, fauteuils et caves à vins

Le procédé repose sur l’utilisation de micro-ondes qui chauffent très rapidement le bois, ce qui permet de redresser les douelles. C’est le laboratoire I2M (Institut de mécanique et d’ingénierie) de Bordeaux (Gironde) qui s’est chargé des essais de mise au point. Jérôme Bouteille a déposé une marque DouellesandDesign et un brevet autour de cette technologie.

Déjà, des tables basses, fauteuils et caves à vins ont été fabriqués dans les locaux d’une PME, Aquitaine Granits, située à Mios, qui accueille le créateur d’entreprise. En ce moment, Jérôme Bouteille fabrique une cave à vin d’intérieur en granit et demi-douelles redressées. De même, une bibliothèque pour un autre particulier de 2,50 m de large et 2 m de haut qui nécessite l’utilisation d’une dizaine de tonneaux est en cours de fabrication. Outre les particuliers, Jérôme Bouteille cible les châteaux, les cavistes et les hôtels.

Second volet du projet, l’inventeur est en négociation avec le leader français de la tonnellerie à Cognac (Charente) pour cintrer des poutres en chêne massif servant à faire des tonneaux de grande contenance : de 2 à 3 m de diamètre, mesurant jusqu’à 3 m de haut. « Pour cintrer ces poutres, j’utilise la même machine et le même procédé par micro-ondes qui me sert à redresser les douelles », indique-t-il. Le contrat porte sur quelques milliers de poutres.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Tonnellerie Vicard 
Une panna cotta pour « goûter » les barriques

Publié le 26 juillet 2013

Exposition
La barrique à l'honneur dans les côtes de Toul

Publié le 06 novembre 2012

Emballages 
Des consignes de tri précises

Publié le 09 octobre 2012

Écoconception
Adelphe édite un guide des emballages

Publié le 13 juin 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin