Actualités viticoles

Gironde Création de l’association SOS vignerons sinistrés

Publié le jeudi 12 décembre 2013 - 16h34

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Ce 11 décembre, la nouvelle association SOS vignerons sinistrés a vu le jour. Elle réunit une cinquantaine de viticulteurs, victimes de la grêle qui s’est abattue cet été sur le Libournais et l’Entre-deux-Mers. Ils réclament les mêmes aides pour les non-assurés que pour les assurés, ainsi qu'une exonération de charges sociales et de CVO.

Florence Cardoso, présidente de SOS vignerons sinistrés.

Florence Cardoso, présidente de SOS vignerons sinistrés.

« Nos préoccupations ne sont pas assez prises en compte. Alors nous prenons notre destin en main. Nous voulons porter directement notre voix auprès de nos instances », indique Florence Cardoso, élue à la présidence de SOS vignerons sinistrés.

Cette nouvelle association a tenu son assemblée générale constitutive le 11 décembre en fin d’après-midi à la salle des fêtes de Nérigean (Gironde), à une trentaine de kilomètres à l’est de Bordeaux. Elle regroupe une cinquantaine de viticulteurs sévèrement touchés par la grêle du 2 août dernier et mécontents du tour que prennent les événements.

Florence Cardoso, 45 ans, viticultrice au château Haut Beynat (15 ha, AOC Côtes de Castillon), situé à Belvès-de-Castillon, a perdu 85 % de sa récolte du fait de la grêle. Elle égrène les revendications de son association. Et elles sont nombreuses.

Pour commencer, l’association demande que les viticulteurs non assurés bénéficient des mêmes mesures que les assurés. Ainsi, le conseil général de Gironde offre une aide directe de trésorerie aux seuls assurés allant de 1 000 à 2 500 euros suivant le niveau de perte (de 50 à 80 % et supérieur à 80 %) et le type de structure (exploitation individuelle ou sociétaire). SOS vignerons sinistrés demande que tous les viticulteurs puissent prétendre à cette aide.

Le CIVB sollicité

Dans le même esprit, des prêts bonifiés vont être accordés aux viticulteurs à condition qu’ils prennent une assurance récolte. Florence Cardoso n’y est pas opposée mais elle s’interroge sur la capacité des viticulteurs à supporter le coût d’une telle assurance, alors que beaucoup sont dans des situations inextricables.

Par ailleurs, l’association milite pour l’augmentation du VCI (volume complémentaire individuel). Elle demande l’exonération de charges sociales pour que les exploitations puissent garder leur personnel. Elle veut aussi l’annulation pendant trois ans des cotisations du CIVB, le temps que les viticulteurs se remettent à flot.

Sos vignerons sinistrés en appelle à un vrai coup de main du CIVB. « Le CIVB ne peut pas accorder d’aides directes, mais il pourrait les verser aux ODG qui les redistribueraient aux viticulteurs les plus démunis », suggère Florence Cardoso.

Enfin, l’association demande que le RSA ne soit pas versé à partir du bilan de l’année 2014, mais dès le début de l’année.

Florence Cardoso veut croire que ses revendications vont aboutir. « On est arrivé à un tel stade de souffrance que l’on ne peut pas aller plus bas », confie-t-elle. Cette femme de conviction, sans être d’aucun mouvement syndical, dit s’être toujours impliquée dans la vie de la cité.

À ses côtés, au bureau de l’association, figurent Loïc de Roquefeuil (château de Castelneau), vice-président, mais aussi Michel Beaucé, vigneron à Pineuilh, en tant que trésorier et le bouillant Dominique Techer, nommé secrétaire de l’association, qui s’est illustré dans son combat contre les CVO.

Dans les prochains jours, SOS vignerons sinistrés sollicitera des rendez-vous avec les instances politiques et professionnelles girondines.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Résistance aux fongicides
Les recommandations de BASF Agro pour 2014

Publié le 08 janvier 2014

Bordeaux
Le concours pour « l’autre rosé » est lancé

Publié le 18 décembre 2013

Bordeaux 
Mise en place d’une assurance récolte bon marché

Publié le 17 décembre 2013

Bordeaux
L’interprofession présente son contrat pluriannuel

Publié le 17 décembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin