Actualités viticoles

Gironde Agir contre les TMS

Publié le jeudi 04 décembre 2014 - 15h13

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Mots-clés :

,

,

Comment gérer le travail à la vigne quand on est confronté à un niveau élevé d’absentéisme dû aux TMS ? L’Aract Aquitaine et la MSA de la Gironde, qui ont noué un partenariat autour de cette problématique, ont voulu apporter des éléments de réponses à l’occasion du Vinitech, à Bordeaux.

Séance d’échauffement et d'étirements des salariés au Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, à Pauillac (Gironde). ©L.Wangermez  

Séance d’échauffement et d'étirements des salariés au Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, à Pauillac (Gironde). ©L.Wangermez

Le secteur viticole représente 80 % des déclarations de maladies professionnelles pour l’agriculture girondine. Et 70 % de ces déclarations sont relatives aux affections périarticulaires.

Claude Duverneix, de la MSA Gironde, a exposé, lors de la conférence qui s’est tenue le 3 décembre au Vinitech, les trois composantes à mettre en place pour lutter contre les TMS et leurs conséquences. « Les facteurs techniques (travail du sol, outils, mécanisation et palissage) mais aussi la composante organisationnelle (alternance des tâches, modes de rémunération, cadence ou encore choix des travaux à réaliser) sont déterminants pour répondre au problème posé par les TMS, a-t-il indiqué. Enfin, le critère humain est indissociable des deux autres facteurs. La formation, le parcours professionnel, l’intérêt au travail mais aussi la reconnaissance sont essentiels. »

« LE PRIX FAIT A ÉTÉ SUPPRIMÉ »

Présent à la tribune, François Taris, du Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, à Pauillac (Gironde), a rappelé que, sur 27 ouvriers permanents à la vigne en 2007, 13 étaient absents une partie de l’année. « Il nous a fallu deux ans pour changer l’organisation du travail, a-t-il expliqué. Le prix fait a été supprimé et nous avons instauré la mensualisation pour les salariés travaillant dans les vignes. Dans la foulée, nous avons formé les chefs d’équipes au management. »

Dès 2011, une étude de la MSA Gironde et de l’Aract Aquitaine avait déjà suggéré des solutions, comme pour le cas de l’acanage. Cette opération sollicite les coudes, les poignets et le dos. L’étude avait préconisé la mécanisation ou la réduction du nombre de liens, en ne remplaçant que les liens abîmés.

Venu pour partager son expérience, José Castel, du Château Andron, une petite propriété du nord du Médoc, a raconté avoir investi lourdement dans l’amélioration technique des matériels. Il s’est équipé, entre autres, d’un tracteur plus confortable et ergonomique. « Nous avons tout fait pour remplacer les interventions manuelles par de la mécanique », a-t-il ajouté. Le Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, de même, s’est notamment équipé d’enfonce-pieux.

« NOUS AVONS PRATIQUÉ L’ALTERNANCE DES TÂCHES »

David Lafosse, chef de culture au Château Beychevelle, à Saint-Julien-Beychevelle, a mis l’accent sur une nouvelle organisation du travail. « Les travaux d’hiver sont rémunérés au prix fait alors que le prix à l’heure s’applique pour les travaux d’été. Nous avons également pratiqué l’alternance des tâches. »

Il n’a cependant pas caché qu’il était « frileux » à l’idée de voir les salariés faire des moulinets avec les bras et les jambes matin et soir dans les vignes pour s’échauffer et s’étirer. « J’ai préféré inviter ceux qui étaient volontaires à faire une séance d’assouplissement une heure par semaine », a-t-il confié. François Taris, du château Pichon Longueville Comtesse de Lalande, a quant à lui assuré que les ouvriers réalisaient des séances d’échauffement et d’étirement matin et soir sur le domaine. Car les ouvriers, ne l’oublions pas, peuvent être comparés à des sportifs de bon niveau. Ils doivent ainsi s’entretenir jour après jour.

Colette Goinère

Ces articles peuvent également vous intéresser

Aude
La colère monte chez les viticulteurs grêlés

Publié le 20 octobre 2014

Grêle dans l’Aude 
Les viticulteurs s’impatientent

Publié le 16 octobre 2014

Arrêts pour maladie indemnisés
La MSA lance une campagne d'information

Publié le 27 novembre 2013

Installations en viticulture
Une nouvelle baisse en 2011

Publié le 14 novembre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin