Actualités viticoles

Gel de printemps Des dégâts importants en Dordogne

Publié le mercredi 25 avril 2012 - 18h12

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le gel de la nuit du 16 au 17 avril n’a pas épargné les vignes bergeracoises. L’ensemble du vignoble est touché, avec une moyenne de 30 à 40 % de bourgeons détruits. Certaines parcelles, notamment en bas de coteaux, accusent même des dégâts de 60 à 80 %.

« On se rend compte des dégâts au fur et à mesure des jours qui passent », note Paul-André Barriat, le président de la Fédération des vins de Bergerac. Dans la nuit du 16 au 17 avril dernier, le thermomètre est descendu en moyenne à - 3 °C, voire à - 4°C en certains endroits.

Le gel a touché l’ensemble du vignoble à des degrés divers. Localement, les dégâts sont importants. « En moyenne, 30 à 40 % des bourgeons sont détruits, mais dans certains bas de coteaux, cela peut aller jusqu’à 80 % », rapporte Laurent Colombier, de la chambre d’agriculture de Dordogne. C’est le cas notamment dans les bas de coteaux de Pécharmant, Le Fleix, Saint-Laurent-des-Vignes, Lamothe, Montravel, Monbazillac et Lamonzie-Saint-Martin.

Ce gel printanier risque d’avoir des conséquences sur le volume de la récolte de Bergerac. « Pour certains viticulteurs, c’est une catastrophe, cela risque de mettre en péril leur entreprise », déplore Paul André Barriat.

« Le merlot est assez fertile. On suppose que les contre-bourgeons vont repartir et porter au moins une grappe. Pour les blancs, sémillon ou sauvignon, moins fertiles, c’est moins sûr », précise le technicien viticole.

Tous les bourgeons n’avaient pas débourré au moment du gel. « Sur une même latte, certains ont donc gelé et d’autres pas », précise Paul-André Barriat. Cette gelée va donc accentuer l’hétérogénéité du débourrement.

« Celle hétérogénéité risque de se retrouver au moment de la fleur et de la maturité. Elle aura une incidence sur le positionnement des traitements, puisqu’on pourra avoir des parties de parcelles à un stade réceptif aux maladies et d’autres pas. Il faudra raisonner par îlot », explique Laurent Colombier.

Le gel a également touché la Gironde, mais dans une moindre mesure. Les techniciens ont recensé quelques dégâts dans le secteur de Coutras. « Il s’agit de parcelles ou de portions de parcelles touchées mais pas des hectares entiers. Il n’y a rien d’inquiétant », souligne Stéphanie Flores, de l’Adar de Coutras.

Le gel d’hiver a fait des dégâts dans les plantiers

En Dordogne, il n’y a pas que le gel de printemps qui a fait des dégâts. Le gel d’hiver a aussi eu une incidence dans les parcelles plantées fin juillet et début août 2011 après les orages. « Elles ont été touchées par le mildiou mosaïque qui les a fragilisés. Elles ont manqué de réserves. En plus, souvent elles n’ont pas été buttées », explique Laurent Colombier.

Or, le 9 février, le thermomètre est descendu à - 16 voire - 17°C. Des températures qui ont été fatales pour beaucoup de pieds. « Lorsqu’on fait des coupes, on constate que seul le porte-greffe reste vert », rapporte le technicien. Selon les taux de mortalité, les vignerons devront complanter ou carrément replanter ces parcelles.

C. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser

Loir-et-Cher
Un vignoble durement frappé par le gel

Publié le 22 mai 2012

Gel de printemps
3000 ha touchés à 100 % en Champagne

Publié le 16 mai 2012

Vallée du Rhône
Le grenache victime du gel hivernal

Publié le 14 mai 2012

Gel d’hiver
Vers une reconnaissance de calamité agricole dans le Beaujolais

Publié le 11 mai 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin