Actualités viticoles

Gard Vergèze et Vauvert-Gallargues en route pour la fusion

Publié le mardi 19 mai 2015 - 14h49

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Les coopératives de Vergèze et Vauvert-Gallargues préparent leur rapprochement. Elles envisagent d’investir 10 à 15 M€ dans une nouvelle cave, à mi-chemin de leurs sites actuels.

Ambitieuse fusion en gestation dans le Gard. La coopérative de Vergèze (Vignoble de la Voie d’Héraclès) et les Maîtres vignerons de Vauvert et Gallargues préparent leur rapprochement. Le projet, initié en 2011, a obtenu le feu vert des conseils d’administration des deux caves, situées au sud-ouest de Nîmes, à une dizaine de kilomètres l’une de l’autre. L’ensemble pèsera de 100 000 à 120 000 hl, dont près de la moitié en bio grâce à la cave de Vergèze, premier producteur français de bio avec 52 000 hl produits annuellement.

La fusion aboutirait à la création d’un site unique de production à l'horizon 2017-2018 sur la commune de Codogan. Les deux caves étudient un projet dans ce sens avec les collectivités locales.

La source Perrier est également partie prenante. Elle met à disposition, pour un euro symbolique, un terrain à Codognan pour la construction de la nouvelle cave et des bassins d’évaporation des effluents de vinification. Le site se situe à l’extérieur de la zone critique du captage de la source et loin des habitations de Codognan.

L’INAUGURATION EST PRÉVUE EN 2018

La future unité de vinification, prévue sur 7 000 m2, s’insérera dans un espace paysager et agricole constitué de vignes, d’oliviers et de plantations, sur environ 20 ha.

Les conseils d’administration travaillent sur un projet d’entreprise commun, qui repose sur la complémentarité des deux entités : Vergèze, spécialisée dans le bio et le vin en vrac, Vauvert-Gallargues plus axée sur les ventes en bouteille.

Trois comités ont été créés pour plancher sur trois grands axes : technique, financier et managérial. Les travaux sont prévus pour trois ans à partir de 2016 pour une inauguration en 2018. L’investissement est évalué entre 10 et 15 millions d’euros alors que le chiffre d’affaires consolidé des deux coopératives atteint 10,5 millions d’euros.

Michèle Trévoux La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Languedoc-Roussillon
Le Gard et l’Hérault touchés par la grêle

Publié le 10 juin 2015

Gard 
Des trombes d’eau localement dévastatrices

Publié le 13 octobre 2014

Gard
L’IGP du département vire au rosé

Publié le 03 juillet 2014

Languedoc 
Les IGP de département se cherchent une nouvelle identité

Publié le 26 mai 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin