Actualités viticoles

Gard Alerte au black rot

Publié le lundi 04 août 2014 - 18h12

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La chambre d'agriculture du Gard vient de diffuser une alerte par SMS au black-rot. Cette année, ce parasite sévit sur tout le département alors qu'habituellement il reste cantonné à quelques secteurs au nord. D'autres dangers menacent.

Attaque de black rot. Les baies touchées prennent d'abord une couleur café au lait, puis dessèchent et deviennent noires. Photo : F. Fontaine/Charrière distribution.

Attaque de black rot. Les baies touchées prennent d'abord une couleur café au lait, puis dessèchent et deviennent noires. Photo : F. Fontaine/Charrière distribution.

« Après la grêle du 20 juillet, nous sommes allés voir les dégâts et nous avons vu beaucoup de grains noirs, explique Nicolas Villessèche qui cultive 70 ha de vigne avec son père Marcel et son frère Rémy à Pougnadoresse dans le Gard. Nous avons fait des recherches. C'était du black-rot. Nous ne sommes pas habitués à en avoir. »

 

Nicolas Villessèche pense que les contaminations se sont produites les 5 et 6 juillet, lorsqu'un orage d'une centaine de millimètres s'est abattu sur son secteur. Après cette averse, il a renouvelé sa protection contre le mildiou et l'oïdium. « Je n'ai pas fait attention à utiliser un produit homologué contre le black rot car habituellement nous n'en avons pas », explique le viticulteur. Il a rectifié le tir les 24 et 25 juillet en appliquant du Mayandra, un fongicide à base de tébuconazole.

 

Nicolas Villessèche s'attend à subir des pertes de récolte dans quelques parcelles. « Presque un jour sur deux, nous avons des averses en fin d'après-midi. Après cela, le feuillage reste humecté jusqu'au lendemain à midi car il n'y a pas de vent. Ce sont des conditions idéales pour le black rot. »

 

Selon la chambre d'agriculture du Gard, la maladie est présente sur tout le département alors qu'elle reste habituellement cantonnée au nord. « Les symptômes sont plus ou moins méchants, mais généralisés, constate Jacques Oustric chef de service viticulture. Vendredi 1 août nous avons lancé une alerte SMS sur l'ensemble du département, à tous les abonnés à notre bulletin d'avertissement.  Nous avons voulu tirer la sonnette d'alarme. Les viticulteurs doivent aller voir leurs vignes et traiter, si besoin. »

 

Fabien Fontaine, technico-commercial chez Charrière distribution sur le secteur nord Gard, sud Ardèche prévient : « le black rot, on va se le garder. Dans les parcelles touchées, même si on ne le voit pas pendant deux ans, il réapparait dès que les conditions redeviennent favorables. Il faudra adapter les stratégies de protection. »

 

Dans l'immédiat, tous espèrent l'arrivée rapide d'un temps sec car outre le black rot, le mildiou mosaïque et la pourriture grise font déjà leur apparition.

Bertrand Collard

Ces articles peuvent également vous intéresser

Hérault
Des vignes bonsaïs sous l’effet de la sécheresse

Publié le 12 août 2014

Bourgogne
Le Crédit agricole soutient les vignerons grêlés

Publié le 11 août 2014

Gironde
Une oasis pour les oiseaux

Publié le 06 août 2014

Ardèche 
Les orages du 20 juillet ont abîmé 250 ha de vignes

Publié le 23 juillet 2014

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin