Actualités viticoles

Gaillac  Des essais d’engrais verts en semis direct

Publié le mercredi 11 mars 2015 - 15h31

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Une association de vignerons et une Cuma ont acheté un semoir à semis direct pour expérimenter les couverts végétaux. Objectif : améliorer la fertilité du sol. Les premiers semis de mélanges à base de féverole ont eu lieu à l’automne. Ils doivent être évalués le 17 avril.

Des producteurs de l’AOP Gaillac et de l’IGP Tarn se lancent dans le couvert végétal en semis direct.

Des producteurs de l’AOP Gaillac et de l’IGP Tarn se lancent dans le couvert végétal en semis direct.

En 2013, la Maison de la vigne et du vin de Gaillac (Tarn), association de producteurs de l’AOP Gaillac et de l’IGP Tarn, répond à l’appel à projet « Mobilisation collective pour l’agri-écologie » du Casdar. « L’objectif était de tester les engrais verts, explique Thierry Massol, conseiller viticulture-œnologie à la chambre d’agriculture et animateur de l’association.

UN TEST SUR TROIS ANS

Le projet porte sur trois ans (2014-2017). Il englobe l’achat d’un semoir à semis direct, l’animation du groupe de vignerons, des essais sur trois plateformes et une communication sur les résultats. Le budget total est de 51 700 € et la subvention allouée par le Casdar de 41 360 €.

Grâce à cette aide, l’association finance 70 % de l’achat du semoir à semis direct. La Cuma de Brens (Tarn) débourse les 30 % restants et héberge la machine. « Nous facturons l’utilisation 7 €/ha, précise Pascal Pelissou, vigneron à Brens, président de la Cuma et membre de la Maison de la vigne et du vin. L’outil est à la disposition de tout vigneron intéressé. »

En principe, les engrais verts doivent être semés en août, avant le début des vendanges. Le semoir ayant été livré en octobre 2014, le programme a été décalé. Mais une douzaine de vignerons se sont tout de même lancés dans l’aventure. Ils ont semé de la féverole seule et des mélanges de féverole, de pois, d’avoine et d’autres espèces.

DES ESSAIS COMPARATIFS

Dans le même temps, la chambre d’agriculture a mis en place deux plateformes d’essais et la Maison des vins, une troisième. Ces expérimentations comparent semis direct d’engrais verts et semis classique avec préparation du sol. C’est l’IFV qui est chargé des observations et qui rédigera les fiches techniques sur les engrais verts en 2017.

Un premier rendez-vous pour observer la levée des couverts est fixé au 17 avril, sur l’une des plateformes.

Florence Jacquemoud
La Vigne - Vitisphere

Ces articles peuvent également vous intéresser

Gaillac 
Dernière ligne droite pour une usine de méthanisation des marcs

Publié le 20 octobre 2014

Gaillac
Les effets de la mention « Vendanges tardives » sur les prix

Publié le 20 octobre 2014

Vendanges tardives
Gaillac gagne contre l'Alsace

Publié le 06 mars 2014

Gaillac
La Cave de Labastide-de-Lévis achète 14 ha de vigne

Publié le 17 septembre 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin