Actualités viticoles

Flavescence dorée Vaste soutien aux viticulteurs refusant le traitement

Publié le lundi 16 décembre 2013 - 13h35

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Dix organisations viennent de lancer une motion de soutien aux viticulteurs qui refusent de faire les traitements obligatoires contre la cicadelle de la flavescence dorée. Leur initiative fait suite à la convocation au tribunal le 24 décembre prochain d’Emmanuel Giboulot, un viticulteur de Côte-d’Or, qui n’a pas voulu mettre d’insecticide dans ses vignes.

Un arrêté préfectoral impose un traitement obligatoire contre la cicadelle de la flavescence dorée dans les vignes de Côte-d’Or. © W. DELLA GIUSTINA/INRA

Un arrêté préfectoral impose un traitement obligatoire contre la cicadelle de la flavescence dorée dans les vignes de Côte-d’Or. © W. DELLA GIUSTINA/INRA

En juin dernier, un arrêté préfectoral a imposé un traitement obligatoire contre la cicadelle de la flavescence dorée dans les vignes de Côte-d’Or, sauf dans celles situées dans l’Auxois et le Châtillonnais.

Emmanuel Giboulot, viticulteur à Beaune, a refusé d’effectuer cette application. Pour cette raison, il est convoqué devant le tribunal le 24 décembre. Il encourt jusqu’à six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende (voir notre article Côte-d’Or : poursuivi pour refus de traiter contre la cicadelle de la flavescence dorée).

En réaction, dix organisations, dont la Fnab (Fédération nationale de l’agriculture biologique) et la Confédération paysanne, viennent de lancer une motion de soutien. « Les pulvérisations d’insecticides ont été rendues obligatoires sur de vastes zones géographiques malgré l’absence de diagnostic préalable sur la présence avérée ou non de flavescence », indiquent-elles dans leur communiqué de presse.

Elles demandent donc « pour les viticulteurs refusant le traitement insecticide systématique, la possibilité de suivre des procédures alternatives », sans clairement préciser lesquelles. Et elles souhaitent « l’arrêt des poursuites judiciaires envers les viticulteurs qui ont refusé le traitement obligatoire en 2013, dès lors qu’ils s’engagent dans une procédure alternative ».

Les organisations cosignataires de cette motion de soutien sont : Agir pour l’environnement, Les Amis de la terre, L’Appel de la jeunesse, l’ASPRO-PNPP, la Confédération paysanne, Demeter, la Fnab, Générations futures, le Mouvement pour l’agriculture biodynamique et Nature et progrès.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Flavescence dorée
La prospection obligatoire

Publié le 13 janvier 2014

Gard, Beaujolais
Nouveaux cas de flavescence dorée

Publié le 16 décembre 2013

Languedoc
Jacques Gravegeal sort renforcé de son AG houleuse

Publié le 09 décembre 2013

Politique
Marine Le Pen demande à sortir le vin de la loi Évin

Publié le 28 novembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin