Actualités viticoles

Flavescence dorée  Le projet d’arrêté mis à la consultation du public

Publié le jeudi 07 novembre 2013 - 17h23

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le projet du nouvel arrêté encadrant la lutte obligatoire contre la flavescence dorée prévoit l’obligation, pour les propriétaires de vigne dans les périmètres de lutte, de prospecter ou de faire prospecter leurs parcelles. Il est actuellement soumis à la consultation du public.

Face à la recrudescence de la flavescence dorée sur tout le territoire français, un nouvel arrêté renforçant la lutte obligatoire contre la maladie et son vecteur devrait être adopté prochainement. © J.-B. LAFITTE

Face à la recrudescence de la flavescence dorée sur tout le territoire français, un nouvel arrêté renforçant la lutte obligatoire contre la maladie et son vecteur devrait être adopté prochainement. © J.-B. LAFITTE

Face à la recrudescence de la flavescence dorée sur tout le territoire français, un nouvel arrêté renforçant la lutte obligatoire contre la maladie et son vecteur devrait être adopté prochainement. Depuis le 5 novembre il est soumis à la consultation du public, et ce jusqu’au 22 novembre inclus. Il devrait rentrer en vigueur à partir du 1er janvier 2014.

Le projet d’arrêté instaure plusieurs changements. Au sein des périmètres de lutte, les propriétaires de vigne auront pour obligation de prospecter ou de faire prospecter leurs parcelles par ou sous le contrôle d’un organisme à vocation sanitaire.

De même, si le risque le justifie, les préfets pourront exiger le traitement à l’eau chaude des plants non porteurs du passeport phytosanitaire permettant la circulation dans les zones protégées contre la flavescence dorée et destinés à être plantés dans un périmètre de lutte.

FILIÈRE DE PRODUCTION DE PLANTS BIOS

Hors des périmètres de lutte obligatoire, les pépiniéristes auront la possibilité de ne plus faire les trois traitements insecticides obligatoires dans les vignes mères de greffons, à condition qu’ils traitent ensuite le matériel végétal à l’eau chaude.

De même, dans les vignes mères de porte-greffes situées hors des zones de lutte obligatoire, ils pourront réaliser les trois traitements insecticides avec du Pyrévert, là aussi sous réserve qu’ils traitent ensuite le matériel végétal à l’eau chaude.

Cela leur ouvre la possibilité de mettre en place une filière de production de plants bios.

Cliquez ici pour consulter le projet d’arrêté

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Flavescence dorée
Inquiétante progression en Paca

Publié le 24 octobre 2013

Projet d’arrêté nitrates
La Cnaoc se mobilise

Publié le 19 juillet 2013

Cognac 
Début de campagne ambitieuse contre la flavescence dorée

Publié le 11 juillet 2013

Bourgogne
Instauration d’une CVO antiflavescence

Publié le 19 avril 2013

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin