Actualités viticoles

Flavescence dorée  Large extension en côtes du Rhône méridionales

Publié le mardi 18 mars 2014 - 09h48

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Dans son dernier bulletin d’avertissement, la chambre d’agriculture du Vaucluse révèle un développement important de la flavescence dorée dans les côtes du Rhône méridionales. 19 ha doivent être arrachés dans les Bouches-du-Rhône et 6 ha dans la Drôme.

Les prospections réalisées à l’automne dernier dans les côtes du Rhône ont révélé un fort développement de la flavescence dorée dans le sud de cette région. Dans le Vaucluse, outre les zones de lutte traditionnelle de l’Enclave des Papes et du nord du département, « la maladie s’étend à travers un nouveau foyer à Courthézon (700 ceps) et des souches isolées rencontrées à Sarrians, Aubignan et Piolenc », indique la chambre d’agriculture dans son bilan flavescence dorée publié le 11 mars.

Des foyers très importants ont également été relevés sur les secteurs d’Orgon et Eygalières dans les Bouches-du-Rhône, où plus de 19 hectares ont dû être arrachés.

Dans le Gard, un nouveau foyer (400 ceps) a été constaté à Roquemaure.

ARRACHAGES

Enfin, dans la Drôme, douze parcelles couvrant 6 ha doivent être arrachées en totalité sur les communes de Mirabel-aux-Baronnies et Beauvoisin. Sur ces deux secteurs, les premiers foyers ont été découverts en août 2012. À Mirabel-aux-Baronnies, une parcelle a été arrachée l’an dernier. Et en 2013, la lutte insecticide a été rendue obligatoire. Malgré cela, les foyers se sont étendus. L’explication est simple : les ceps qui ont été contaminés en 2012 n’ont exprimé les symptômes de la maladie qu’en 2013.

En 2013, du fait de la lutte contre la cicadelle de la flavescence dorée, il ne devrait pas y avoir eu de nouvelles contaminations. Les techniciens viticoles espèrent donc une régression des foyers en 2014 grâce à la mise en place d’une démarche collective tant au niveau de la prospection que des arrachages et des traitements. Ils rappellent que les souches « flavescentes » doivent être arrachées avant le 31 mars.

Face à ces observations, les chambres d’agriculture s’accordent pour mettre en place une augmentation des périmètres de lutte obligatoire en 2014. Ils sont en cours de définition.

Adèle Arnaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Vallée du Rhône
Succès commercial à l’export et en grande distribution française

Publié le 08 avril 2014

Bourgogne
500 euros d’amende pour Emmanuel Giboulot

Publié le 07 avril 2014

Languedoc-Roussillon
Les bios appellent à lutter contre la flavescence dorée

Publié le 04 avril 2014

Beaujolais 
Lutte obligatoire contre la flavescence dorée dans quatorze communes

Publié le 04 avril 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin