Actualités viticoles

Flavescence dorée L’épidémie s’étend désormais jusqu’au Var

Publié le mercredi 10 septembre 2014 - 15h54

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

La chambre d’agriculture du Var signale la découverte des premiers foyers de flavescence dorée à l’ouest du département. Cinq parcelles sont concernées.

La flavescence dorée touche une commune du Var. ©CA83

La flavescence dorée touche une commune du Var. ©CA83

À l’heure où les prospections battent leur plein, une première contamination de flavescence dorée a été détectée dans le Var, épargné jusque-là par l’épidémie. Il s’agit de cinq parcelles sur Rians, un village situé à quelques kilomètres de la limite des Bouches-du-Rhône, département inclus pourtant dans le périmètre de lutte obligatoire depuis cette année.

Déjà l’an dernier, plusieurs nouveaux foyers avaient été observés dans les Bouches-du-Rhône, notamment sur les secteurs d’Orgon et d’Eygalières où plus de 19 hectares de vignes ont dû être arrachés. Des plants contaminés avaient aussi été découverts à Rognes, à une trentaine de kilomètres de Rians. C’est suite à ces observations que le secteur de Rians a été placé en zone de lutte obligatoire cette année. Les viticulteurs ont dû appliquer un traitement larvicide entre le 2 et le 9 juin.

LE VAR SOUS HAUTE SURVEILLANCE

La découverte de foyers dans ce village du Var souligne une fois de plus la puissance redoutable de colonisation de la cicadelle vectrice de la flavescence dorée. Bien qu’aucune donnée précise n’existe sur sa capacité de vol, il semblerait que cet insecte puisse se déplacer sur de grande distance. Toutefois, il est impossible à ce jour d’établir un lien direct entre les foyers déjà existants et ceux nouvellement observés à Rians.

Si ces derniers se résument à très peu de souches (entre un et trois ceps), leur découverte laisse cependant envisager que de nouvelles contaminations, qui ne seront visibles que l’année prochaine, ont pu avoir lieu. Claire Bontemps, de la chambre d’agriculture du Var, souligne l’intérêt d’avoir mis en place le plan de lutte obligatoire cette année, avant l’observation des premiers cas : «Cela, je l’espère, aura permis de limiter la progression de la maladie.»

La vigilance est de mise sur tous les secteurs, et la chambre d’agriculture du Var encourage les viticulteurs à signaler tout symptôme suspect. Des visites de parcelles sont prévues le mardi 16 septembre à 10 heures et 14 heures à Rognes afin d’aider à l’identification des symptômes. Actuellement, « beaucoup de monde est sur le terrain afin de savoir si d’autres parcelles ont été contaminées. Mais le bilan définitif ne pourra être dressé qu’à la fin de la campagne de prospection », indique Alice Dubois, de la Draaf Paca.

Adèle Arnaud

Ces articles peuvent également vous intéresser

Jura
Quatre jours contre la flavescence dorée

Publié le 01 octobre 2014

Flavescence dorée
La Bourgogne réduit son périmètre de lutte obligatoire

Publié le 14 mai 2014

Bourgogne
500 euros d’amende pour Emmanuel Giboulot

Publié le 07 avril 2014

Languedoc-Roussillon
Les bios appellent à lutter contre la flavescence dorée

Publié le 04 avril 2014

Base levures oenologique pour vinification
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin