Actualités viticoles

Flavescence dorée Inquiétante progression en Paca

Publié le jeudi 24 octobre 2013 - 14h03

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Un gros foyer de flavescence dorée avec plusieurs milliers de ceps atteints vient d’être découvert dans les Bouches-du-Rhône, sur le secteur d’Orgon et d’Eygalières. Plus d’une dizaine d’hectares devront être arrachés cet hiver. Un autre foyer a été découvert dans le Vaucluse.

La flavescence dorée gagne du terrain dans le sud de la France. © J.-B. LAFFITTE

La flavescence dorée gagne du terrain dans le sud de la France. © J.-B. LAFFITTE

La flavescence dorée s’étend dans la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur (Paca). Fin septembre, un gros foyer a été découvert sur les communes d’Orgon et d’Eygalières (Bouches-du-Rhône), un secteur où 80 % des vignes sont conduites en bio et ne reçoivent pas de traitement insecticide.

« Plusieurs milliers de souches sont atteintes. Plus d’une dizaine d’hectares devront être arrachés cet hiver, car les parcelles sont touchées à plus de 20 %. Dans un rayon de 30 km voire plus autour de ce foyer, on trouve des parcelles avec des souches isolées qui sont également atteintes », rapporte Pascale Savarit, de la Fredon Paca.

Les prospections se poursuivent pour voir l’étendue du foyer. Les professionnels sont appelés à se mobiliser et à signaler tout symptôme qui leur paraît suspect. Les modalités de la lutte obligatoire seront définies cet hiver.

Dans le Vaucluse, un autre foyer a été découvert sur la commune de Courthézon, en dehors du périmètre de lutte obligatoire et à une trentaine de kilomètres des gros foyers existants. « Quatre parcelles sont positives à la flavescence dorée. Environ 200 souches sont atteintes. Une parcelle présente plus de 20 % des ceps touchés et devra être arrachée », indique Pascale Savarit. D’après les prospections effectuées autour de ce foyer, une vingtaine d’autres parcelles seraient concernées.

Cette découverte est inquiétante car il s’agit d’un secteur où se trouvent des pépinières, de nombreuses vignes mères de porte-greffes et quelques vignes mères de greffons.

Là encore, les modalités de la lutte à mettre en œuvre seront définies cet hiver.

Christelle Stef

Ces articles peuvent également vous intéresser

Flavescence dorée 
Le projet d’arrêté mis à la consultation du public

Publié le 07 novembre 2013

Cognac 
Début de campagne ambitieuse contre la flavescence dorée

Publié le 11 juillet 2013

Bourgogne
Instauration d’une CVO antiflavescence

Publié le 19 avril 2013

Bourgogne Sud
La flavescence dorée condamne 15 ha

Publié le 18 octobre 2012

Suivez la Vigne sur Facebook et tenez-vous au courant des actualités viticoles
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin