Actualités viticoles

Flavescence dorée  1 000 euros d’amende pour Emmanuel Giboulot

Publié le lundi 24 février 2014 - 15h48

    • agrandirla taille du texte
    • rduire la taille du texte
    • imprimer

Le parquet de Dijon, en Côte-d’Or, a requis lundi 24 février une amende de 1 000 euros, pour moitié avec sursis, à l’encontre d’Emmanuel Giboulot, lequel avait refusé de traiter ses vignes.

Emmanuel Giboulot à sa sortie du tribunal le 24 février, attendu par des centaines de personnes venues le soutenir. © J. PACHOUD/AFP

Emmanuel Giboulot à sa sortie du tribunal le 24 février, attendu par des centaines de personnes venues le soutenir. © J. PACHOUD/AFP

Une amende d’un montant de 1 000 euros, dont la moitié en sursis, a été requise lundi 24 février à l’encontre d’Emmanuel Giboulot, viticulteur bio jugé à Dijon, en Côte-d’Or, pour avoir refusé de traiter ses vignes contre la flavescence dorée. Le viticulteur de Beaune encourt six mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende. Le jugement sera rendu le 7 avril.

« En refusant de prendre une mesure de protection des végétaux », Emmanuel Giboulot « a commis une infraction pénale », a estimé la représentante du parquet, Jeanne Delatronchette. Selon elle, c’est « par choix idéologique » que le prévenu, qui exploite dix hectares en Côtes de Beaune et Hautes Côtes de Nuits, n’a pas respecté l’arrêté préfectoral imposant de traiter les vignes de Côte-d’Or contre la flavescence dorée.

PIQUE-NIQUE

Acclamé à sa sortie du tribunal, Emmanuel Giboulot a reçu le soutien de près de 500 personnes rassemblées à Dijon. Un pique-nique au soleil et au son de l’accordéon avait été organisé avant l’audience.

« Est-ce que si, pas loin de vos vignes, il y avait eu des vignes touchées par la flavescence dorée, votre décision aurait été la même ? », a demandé au viticulteur Hélène Cellier, la présidente du tribunal. « Bien sûr, j’aurais traité », a répondu l’intéressé. Il avait assuré avant l’audience ne pas être opposé aux traitements, « lorsque c’est nécessaire ».

Selon les autorités, c’était le cas. « Dans les communes voisines, à Pommard, à Volnay, à Saint-Aubin, à Meursault, nous avons trouvé de la flavescence dorée », souligne Jean-Roch Gaillet, directeur régional de l’alimentation et de l’agriculture.

« PRINCIPE DE PRÉCAUTION »

En 2013, une seule parcelle de 0,2 ha a finalement dû être arrachée en Bourgogne à cause de la maladie, contre 11 ha en 2012. Selon le responsable, c’est la preuve de l’efficacité des traitements mis en place après la découverte d’un important foyer en Saône-et-Loire en 2011. « Cela s’est fait en accord total avec la profession, y compris la filière bio. Seul Emmanuel Giboulot n’a pas traité. Ce qui compte, c’est qu’il y ait une condamnation », estime Jean-Roch Gaillet.

« On essaie de le faire passer pour un illuminé », a déploré l’avocat du prévenu, Me Benoist Busson, selon lequel l’arrêté préfectoral du 7 juin 2013 était « illégal », faute de motiver une urgence à agir. « Le principe de précaution est complètement dévoyé, pourquoi ne pas traiter les départements voisins, jusqu’en Champagne ? », a ironisé l’avocat. Selon lui, la France est le premier utilisateur de pesticides en Europe, ce qui provoquerait chez des viticulteurs de nombreux cancers.

« CONTRE-VÉRITÉS »

 Après un contrôle en juillet de la Direction régionale de l’agriculture, le viticulteur avait été convoqué devant la justice.

Le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) a dénoncé des « contre-vérités » autour du cas d’Emmanuel Giboulot, refusant d’en faire un martyr du bio car « il n’est pas l’unique défenseur de la nature ».

AFP

Ces articles peuvent également vous intéresser

Flavescence dorée 
Large extension en côtes du Rhône méridionales

Publié le 18 mars 2014

Bourgogne 
Succès de la pétition de soutien à Emmanuel Giboulot

Publié le 20 février 2014

Flavescence dorée
La prospection obligatoire

Publié le 13 janvier 2014

Gard, Beaujolais
Nouveaux cas de flavescence dorée

Publié le 16 décembre 2013

Farming Simulator
Les commentaires (0)
Fonctionnalité réservée aux abonnés

Le commentaire d'article est réservé aux abonnés de La Vigne.

Si vous êtes abonné, identifiez-vous dans le bloc "services experts"
situé en haut à droite de la page.

Si vous voulez vous abonner et profiter de tous les contenus du site ainsi que de l’édition papier de La Vigne, cliquez sur le lien ci-dessous :

Actualités viticulture
Toutes les Actualités viticoles

Météo locale

Vidéos

Kress : deux étoiles filantes

©M.CAILLON
Galerie Verte et Vin